Le directeur de publication de l'Ouest républicain, Michel Mombio, enlevé à Bafoussam et déporté à Yaoundé. C'était jeudi dernier, 04 septembre 2008.
 
   
10/10/2006
Cameroun
Le PMUC distribue 250 millions de francs à douze parieurs
  
 
   
La salle dite « Salle des millions », attenante au hall d’accueil du Paris Mutuel Urbain Camerounais (PMUC), était petite en cette fin de matinée du mardi 10 octobre 2006. Trop petite pour accueillir une foule nombreuse d’invités, de dirigeants de l’entreprise, et biens sûr de journalistes. La place des curieux était à l’extérieur, et leurs regards se bousculaient à travers les vitres du bâtiment faisant face à la Place du Gouvernement à Douala – Bonanjo.

« Aujourd’hui est un grand jour pour le PMUC, et pour douze de nos parieurs rassemblés ici, qui vont recevoir, dans quelques instants, leurs gains. » Ces mots introductifs du directeur général Jean-Dominique Casamarta vont rompre le silence d’une salle plus attentive encore, après l’intermède de l’impresario. Et M. Casamarta de poursuivre : « Suite à six reports successifs, la cagnotte qui culminait à 250 millions de francs cfa, est tombée, à l’occasion de la course du mardi 3 octobre dernier, à Vincennes». Des propos qui dessinent sur les visages des douze gagnants, les traits d’un rêve devenant une réalité. « En les exhortant à faire bon usage de ces importantes sommes, je voudrais leur dire toute la satisfaction qui est la nôtre, au moment de remplir la partie la plus agréable de notre mission d’entreprise de paris hippiques », souligne le DG qui cite ensuite, sans le nommer, un philosophe : « L’histoire est écrite par les vainqueurs », dit-il.

Et l’histoire qui s’écrit ce 10 octobre est bien sûr celle de quatre parieurs de Douala dans la province du Littoral, de quatre parieurs venus de Kousseri et d’un parieur venu de Maroua dans l’Extrême Nord du Cameroun, de deux parieurs venus de la province de l’Ouest, notamment des villes de Foumban et de Dschang, et d’un parieur venu de Garoua, dans la province du Nord. Ils auront pour écrire cette histoire de millions, les conseils de Gras Savoye, une compagnie d’assurances, et le soutien de la Société Général des Banques au Cameroun (SGBC), dont deux représentants sont venus pour témoigner.

Chacun des ces heureux parieurs a alors reçu un chèque de plus de vingt millions huit cent mille francs. Ce qui fait dire à l’impresario Johnny que :« La vérité est là !», Il le dit entre images des preneurs d’images et émotions des vainqueurs. Selon Mme Akoo, responsable de la cellule audiovisuelle au PMUC : « C’est une première en Afrique subsaharienne d’atteindre la cagnotte de 250 millions de francs. Le record était jusqu’ici détenu par le Gabon ».

Créé en 1994, le Pari Mutuel Urbain Camerounais aura douze ans bientôt, c’est-à-dire en 2007. Déjà, il compte 1845 points de vente et agences disséminés à travers les 475 000 km2 du triangle national camerounais.
  
Date :  10/10/2006
Auteur :  Henri Fotso
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

aic, l'écho de l'Afrique profonde ...
votre partenaire pour le développement humain.