Le directeur de publication de l'Ouest républicain, Michel Mombio, enlevé à Bafoussam et déporté à Yaoundé. C'était jeudi dernier, 04 septembre 2008.
 
   
27/08/2008
Cameroun
Le Pays ne finit pas de fêter la médaille d’or olympique de Mbango
  
 
Au quartier Melen où elle a grandi, près de l’Université de Yaoundé, Françoise Mbango fait la fierté de ses parents, de ses congénères et de tous les habitants. Arborant une robe communément appelée au Cameroun Nkaba Ngondo, elle répond à cette joie manifestée, par des pas d’Essewè, une danse folklorique de la province du Littoral dont l’athlète est originaire. Pour André Etone, le père de Françoise, c’est un bonheur. Pour Sa Majesté Ambroise Minkoumou, le chef du quartier Melen, c’en n’est pas moins un bonheur.

D'après le chroniqueur de l'émission Sport Parade sur la télévison nationale (CRTV) c’est en classe économique (excusez du peu!) que la double championne olympique est arrivée le week-end dernier, à l‘aéroport international de Yaoundé, en provenance de Pékin. A son arrivée, plusieurs centaines de personnes étaient au bas de la passerelle pour l’accueillir. Et malgré la fatigue du long voyage de la Chine au Cameroun, via la France, une cérémonie de retrouvailles a eu lieu à l’aéroport. Cérémonie pendant laquelle ont pris la parole tour à tour Adoum Garoua, le ministre de la Jeunesse, et Françoise soi-même. Le ministre des Sports et de l’Éducation physique Augustin Edzoa qui est arrivé dans le même avion que Françoise Mbango, même s’il a voyagé lui en première classe contrairement à l’athlète championne, a également répondu aux sollicitations de la presse.

Plus de trois jour après son retour triomphal au bercail, le Cameroun ne finit pas de se réjouir des prouesses de Françoise Mbango Etone, la jeune mère camerounaise qui a réussit un bond de 15m39 au triple saut féminin, battant ainsi son propre record et le record olympique de la discipline, et dédie en priorité sa victoire au président Biya et à son fils de moins de deux ans.
  
Date :  27/08/2008
Auteur :  AIC
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

aic, l'écho de l'Afrique profonde ...
votre partenaire pour le développement humain.