Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Politique > → CAMEROUN : LES FEMMES DEMANDENT UNE REPRÉSENTATION D’AU MOINS 30% EN POLITIQUE

Pr Justine Diffo et More Women in Politics mènent depuis quelques années du lobbying à succès pour la femme .

Les femmes camerounaises ont exprimé de vive voix leur vœu le lundi 08 avril 2019 à Yaoundé. C’était au cours d’un « dîner de plaidoyer parlementaire » organisé par le réseau More Women In Politics, et dans le cadre du projet d’appui à la massification de la participation politique des femmes aux échéances électorales de 2019. Notre correspondant rapporte.

C’est dans une salle de l’hôtel des députés comble de monde, avec au premier plan le premier Vice-Président à l’Assemblée Nationale du Cameroun, l’Honorable Hilarion Eton, les Ministres de l’Habitat et du Développement Urbain, de la promotion de la femme et de la famille, délégué auprès du ministre de la justice garde des sceaux, les avocats du genre, les leaders politiques, les partenaires techniques et financiers de la promotion du genre, que la coordonnatrice du réseau More Women In Politics, Pr Justine Diffo Tchunkam , a déroulé les préoccupations des femmes en rapport avec les échéances électorales à venir au Cameroun notamment les élections municipales.

En effet, les femmes constatent que malgré les engagements pris par le Cameroun au niveau international dans le domaine de la prise en compte du genre en politique, les dispositions du code électoral 2012 notamment dans ses articles 151, 164,171, 181, 218 et 246, la prise en compte de l’approche intégrée de l’égalité du genre dans l’accès aux fonctions délibératives et aux mandats électoraux est encore mitigée. A date, il y a 26% de femmes au SENAT, 31% à l’assemblée nationale et 28% dans les communes. Le réseau More Women In Politics se propose de porter ce quota à 30% lors des prochaines élections municipales. La proposition du réseau se présente comme suit : «  Les listes de candidats titulaires et suppléants aux différents scrutins doivent, chacune, tenir compte de la représentation des deux sexes. Les listes de candidats sont alternativement composées d’un candidat de chaque sexe. Les listes bloquées de candidats titulaires et de suppléants ne présentant pas chacune un minimum de 30% de candidats, éventuellement arrondi à l’entier supérieur, de façon alternée et bloquée entre les deux sexes seront rejetées ». L’organisation a montré aux participants les capacités politiques des femmes à travers un mini-film documentaire sur la démocratie au féminin, le partage d’expériences avec des femmes maires.

A la suite, les femmes ont exprimé leur désirata par rapport aux élections municipales à venir : avoir au moins 30% de femmes à la tête des communes. La démarche du réseau est assise sur la profession de foi du président de la république lors de sa prestation de serment le 6 novembre 2018, laquelle se présente comme suit : «  Conscients que la finalité de la démocratie est d’apporter au plus grand nombre des conditions de vie aussi bonnes que possible et une véritable égalité des chances, je persisterai à consacrer tous mes efforts … à promouvoir le rôle des femmes dans notre société. » Dans cette perspective, les femmes prient les honorables députés à l’assemblée nationale, Elections Cameroon, les personnes influentes dans la chaîne de décision à œuvrer pour que des dispositions réglementaires soient prises en application des dispositions pertinentes du code électoral relatives à la prise en compte du genre dans les consultations électorales. Par ailleurs, elles incitent, indirectement, les partis politiques à investir beaucoup de femmes dans leurs listes de candidature aux prochaines élections municipales.

La salle de conférence de l’Hôtel des députés de Yaoundé bondé d’un beau monde qui répond à l’appel de More Woment in Politic .

Parallèlement, le réseau More Women in Politics incite les femmes à s’engager en politique, met à leur disposition des coaches et leur offre des formations afin de les aider à constituer leur dossier de candidature. Relevons que trois importantes échéances électorales attendent le Cameroun en 2019, dans les principes. Il s’agit des municipales, des régionales et des législatives. La mobilisation des femmes devrait cibler toutes ces élections afin de favoriser la réalisation de l’objectif global de More Women in Politics qui est de «  contribuer à l’amélioration de la démocratie camerounaise par le développement d’une culture démocratique et citoyenne chez 500 000 femmes en vue de promouvoir la paix pré et postélectorale et favoriser une meilleure expression du déterminant genre dans la gestion de la cité » à court moyen et long terme ».

Syriaque TALOM

Dans la meme rubrique

Ce que je retiens de l’élection présidentielle d’octobre
Publié le : 17-Oct-2011    09:48:05 
JPEG - 4.5 ko
Richard Keuko, miltant Rdpc
logo
Ce que je retiens de l’élection présidentielle d’octobre En attendant les résultats de l’élection présidentielle d’octobre dernier, une première analyse des échos qui me parviennent par rapport aux performances de différents candidats me permet de faire un (...)
En savoir +
Présidentielle 2011 : le Cameroun retient son souffle
Publié le : 14-Oct-2011    18:30:00 
JPEG - 89.6 ko
PRESIDENT BIYA VOTE
logo
Il n’y a pas eu un chiffre aussi incroyable que celui de 89 votants sur 414 inscrits dans le bureau de vote N°1 de l’Ecole publique de Bastos à Yaoundé 1er, le 9 octobre 2011, à l’occasion de la quatrième élection présidentielle camerounaise de l’ère (...)
En savoir +
Ngalla Donatus, enseignant d’Université
Publié le : 07-Oct-2011    10:13:20 
JPEG - 5.1 ko
Ngalla Donatus, enseignant d’Université
logo
« Président Biya : Un bilan négatif, la moisson n’a pas tenue la promesse des fleurs » Parler de la politique camerounaise c’est parler d’une démocratie qui depuis 1990 n’arrive pas à s’enraciner véritablement, n’arrive pas à se consolider parce que les (...)
En savoir +
Richard Keuko, miltant Rdpc, face à Henri FOTSO
Publié le : 07-Oct-2011    10:00:56 
JPEG - 4.5 ko
Richard Keuko, miltant Rdpc
logo
« Le meilleur risque ou le moindre risque c’est encore Paul Biya. » Je suis entré dans le RDPC parce que j’avais lu cet ouvrage qui s’appelle « Pour le Libéralisme Communautaire » et qui correspondait presque à 99% à mes convictions personnelles. […] (...)
En savoir +
Kah Walla, candidate à la présidentielle, face à Henri FOTSO
Publié le : 07-Oct-2011    09:55:04 
JPEG - 7.3 ko
Edith KAH WALLA
logo
« Une élection capitale pour le Cameroun et pour l’Afrique » C’est une élection capitale pour le Cameroun et pour l’Afrique. Nous sommes à une phase sur le plan mondial où nous voyons les dictateurs, les personnes qui sont restées au pouvoir bien trop (...)
En savoir +

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1759 Cette semaine : 11096 Ce mois : 51710 Total visiteurs
Hier : 1611 La semaine passée : 11254 Le mois passé : 56262 2634243


© Copyright 2019® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.