Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Environnement > → Sécurité alimentaire : des dollars pour trois projets compétitifs en Afrique de l’Ouest et du Centre

Sous la bannière du CORAF/WECARD, un atelier régional s’est tenu en terre camerounaise le 04 novembre dernier. Un atelier de planification et de lancement officiel de trois projets compétitifs en Afrique de l’ouest et du centre. 70 personnes venant du Cameroun, du Togo, du Bénin, de la Côte d’ivoire, du Sénégal, du Burkina Faso et du Ghana, y ont pris part. Parmi ces délégués, on notait la présence des chercheurs, des représentants d’ONG ou d’organisation des producteurs. Ainsi, les trois projets retenus sur 08 soumis à l’appréciation du Comité scientifique et technique (CST) du CORAF ont été validé du point de vu de leurs activités et les approches méthodologies, le plan de travail et les budgets respectifs alloués à chaque projet.

la bannière du CORAF/WECARD

Le premier projet intitulé « Intensification écologique des systèmes piscicoles extensifs familiaux en Afrique de l’ouest et du centre à partir des analyses des processus d’innovation », est coordonné par Dr Minette TOMEDI EYANGO épouse TABI de l’institut des sciences halieutiques de l’université de Douala Yabassi. Les pays concernés : le Cameroun, le Benin et la Côte d’ivoire pour mener à bien ce projet d’un montant de 498452 USD. Ici des résultats significatifs sont attendus pour le développement de la pisciculture qui devient un moyen essentiel non seulement pour la sécurité alimentaire des populations, mais également pour accroitre les revenus des pisciculteurs.

Le deuxième projet intitulé « externalités négatives de l’intensification des sols cultivés en milieu pré urbain : méthodes et outils d’évaluation et pratiques alternatives », est coordonné par Dr HIEN Edmond de l’université de Ouagadougou, département de science de la vie et de la terre. Les pays concernés : le Burkina Faso, le Congo, le Sénégal et le Togo. Ce projet bénéficie d’un montant de 490,050 USD. Ici, il est question de concevoir et d’élaborer des fiches pour des risques d’appauvrissement de la terre et de soumettre des solutions au gouvernement en place dans ces pays respectifs. Le troisième projet intitulé « optimisation des compromis entre productivité et diversité des espèces pérennes associées dans les systèmes cacaoyères d’Afrique de l’ouest et du centre »

, est coordonné par Dr BELLA MANGA de l’IRAD. Les pays concerné sont Cameroun, Côte d’ivoire et Ghana. Ce dernier projet a bénéficié de 449,800 USD.

Ici le projet vise à améliorer la compétitivité des systèmes agricoles à base de cacaoyer. Les résultats de ce projet contribueront à développer la cacaoculture dans les 3 pays et particulièrement au Cameroun. Car la cacaoculture représente environ 2% du PIB, 6% du secteur primaire et environ 30% du secteur des exportations et des transformations des produits agricoles. Bien plus, le secteur du cacao emploie près de 700000 actifs dans les principaux bassins de production. Par conséquent l’augmentation de la production et de la productivité du cacao aura de manière directe un impact sur les revenus des acteurs concernés.

En effet, le Conseil ouest et centre africain pour le développement agricole (CORAF/WECARE) est une organisation sous régionale composée de 22 systèmes nationaux de recherches agricole de l’Afrique de l’ouest et de l’Afrique centrale. Il est l’instrument sous-régional pour la coopération, l’échange et le renforcement des capacités dans le domaine de la recherche et du développement agricole. Il a pour mandat de mettre en œuvre les politiques régionales de la recherche et du développement agricole. Le CORAF dispose d’un fond compétitif régionale, qui est utilisé pour financer les projets de recherche sélectionnés sur une base concurrentielle, oriente les projets vers la prise en compte des demandes sociales et contribue à améliorer la qualité des projets et à assurer la promotion de l’excellence. La mise en œuvre du mécanisme du fonds compétitif du CORAF/WECARD est motivée particulièrement par trois facteurs :

  1. L’ouverture et la diversité des partenariats scientifiques.
  2. L’orientation vers la recherche axée sur les demandes et sur les priorités régionales.
  3. L’amélioration de la qualité (la pertinence et la qualité scientifique) des activités.
  4. Le mécanisme de fonds compétitifs qui facilite la coopération régionale et accroit les partenariats.

Le Cameroun, pays hôte de l’atelier du 4 novembre 2011, coordonne deux des trois projets. Pour ne pas conclure, les dés sont jetés, tous les partenaires et acteurs de ces projets n’ont pas droit à l’erreur dans la mise en œuvre des travaux, afin que les résultats projetés soient atteints.

Alice Mandika

Dans la meme rubrique

ECOLOGIE : L’ASSUREUR ALLIANZ MET DE L’ARGENT DANS LE CLIMAT
Publié le : 08-May-2019    20:33:05 
JPEG - 244.7 ko
logo
Sous la pression d’activistes, le plus grand assureur européen va contribuer à la lutte contre le changement climatique. Mais les activistes voudraient le pousser à aller plus loin, jusqu’à cesser d’assureur les investissements des vendeurs (...)
En savoir +
MONDE : RAPPORT CATASTROPHE DE L’ONU SUR LA SANTE
Publié le : 15-Mar-2019    09:16:05 
JPEG - 280.4 ko
logo
Alors qu’un sommet sur le climat vient de se tenir le 14 mars, à Nairobi au Kenya, est publié un rapport scientifique de l’ONU sur l’Etat de la planète et ses conséquences dramatiques pour les (...)
En savoir +
CAMEROUN : BIENVENUE AU CŒUR DU DANGER AKOK NDOE II A YAOUNDE
Publié le : 29-Sep-2018    11:25:08 
JPEG - 105.3 ko
logo
Nous sommes dans la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 6, dans la capitale politique du Cameroun, plus précisément au quartier Etoug-Ebe II, au lieu-dit Akok Ndoe II. La population de cette zone est prise entre deux énormes (...)
En savoir +
CAMEROUN : L’ENVERS DU DECOR ENVIRONNEMENTAL DANS LA VILLE DE YAOUNDE
Publié le : 29-Sep-2018    11:21:35 
JPEG - 77.5 ko
logo
Les ouvrages de franchissement dysfonctionnent, paralysent la mobilité des personnes et des biens, provoquent des inondations dans de nombreux quartiers en saisons de pluie.
En savoir +
CAMEROUN : LUTTES INÉGALES CONTRE LES CATASTROPHES A YAOUNDE ET DOUALA
Publié le : 23-Aug-2018    22:41:47 
JPEG - 110.2 ko
logo
Douala et Yaoundé, les deux capitales (économique et politique) du Cameroun font régulièrement face aux catastrophes urbaines, qui sont tant naturelles que technologiques. Les thérapeutiques classiques ont montré leurs limites. Alors que Yaoundé a (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 879 Cette semaine : 14255 Ce mois : 54420 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630309


© Copyright 2011® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.