Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Culture > → MUSIQUE : LE CAMEROUN VAUT-IL MOINS QUE LE CONGO ?

La musique pourrait renforcer le positionnement diplomatique du Cameroun, et rapporter plus d’argent que le café, le cacao et le coton. Le président du Conseil Camerounais de la Musique lance l’appel à sauver les initiatives locales .

JPEG - 74.2 ko
logo

PAR LUC YATCHOKEU, Président du Conseil Camerounais de la Musique


A l’occasion de la 10ème édition du FESPAM (Festival Panafricain de Musique) qui s’est tenue à Brazzaville du 18 au 23 juillet, le Conseil International de la Musique à procédé à la décoration de Son Excellence Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République du Congo. Une reconnaissance pour son soutien permanent à ce festival, ainsi que sa sollicitude pour en faire un instrument d’intégration africaine.

Cette distinction honorifique intervient deux années après que Brazzaville fut honorée par l’UNESCO comme ville créative dans le domaine de la musique.

Denis SASSOU N’GUESSO est ainsi le tout premier Président à recevoir une décoration par le Conseil International de la Musique depuis la création de cette OING en 1949. Le Conseil International de la Musique, organe consultatif de l’UNESCO dans le domaine de la musique réunit en son sein les institutions musicales du monde. Le Cameroun y est représenté depuis 2003, par le Conseil Camerounais de la Musique. La reconnaissance de Brazzaville comme ville créative de l’UNESCO, et la décoration (deux années après) de son Excellence Denis SASSOU N’GUESSO par le CIM sont deux vecteurs importants pour la diplomatie congolaise, au-delà des retombées économiques et touristiques dont ce pays devrait bénéficier. Il faut également préciser que Brazzaville abrite le siège du Conseil Africain de la Musique. Cette ville figure désormais sur la carte culturelle mondiale. On pouvait ainsi voir un SASSOU N’GUESSO souriant et très détendu lorsqu’il nous a reçus dans les jardins du Palais du Peuple le lundi 20 juillet.

Il est vrai que le FESPAM qui a toujours jouit d’un budget excessif (on parle de quatre milliards pour les précédentes éditions, diminué de 2/3 cette année) n’est pas le meilleur exemple en matière d’organisation. Mais il a le mérite de se tenir tous les deux ans, en attendant une meilleure professionnalisation de son équipe.

A part la cérémonie de décoration du Président SASSOU, qui donnait un cachet particulier au festival, les organisateurs du FESPAM n’ont pas manqué d’imagination pour rehausser l’image de cette 10ème édition. Ils ont obtenu l’accord et la présence de notre compatriote Manu DIBANGO comme parrain et de Yamina BENGUI GUI, ancienne Ministre déléguée française, chargée des français de l’étranger et de la Francophonie comme marraine. Le mythique orchestre Aragon de Cuba, invité d’honneur (qu’accompagnait la Ministre cubaine de la culture), a animé la soirée d’ouverture.

On est en droit de se demander pourquoi le Cameroun si riche culturellement semble traîner le pas par rapport à un secteur qui non seulement lui donnerait un bon positionnement diplomatique, mais rapporterait plus de devises que le café et coton par exemple. En 2010, la Conseil International de la Musique (qui vient de décorer le Président SASSOU NGUESSO) avait organisé à Douala en marge du Kolatier la toute première réunion du son Bureau Exécutif sur le continent africain. Ils étaient venus voir de près le bouillonnement du secteur musical camerounais ainsi que l’Afrique en miniature dont je leur avais parlé en avril de la même année à Vienne (lors de la première édition du Forum européen de la musique). Au cours de la séance de travail à Douala avec Madame la Ministre, ils avaient évoqué la possibilité de contribuer au développement du secteur musical camerounais. Nous devons saisir cette main tendue de la plus grande institution mondiale de la musique. Le CIM sera représenté au Kolatier en octobre prochain à Yaoundé par sa Secrétaire Générale, Madame Silja FISCHER.

Lors de la dernière édition du FENAC en 2008 à Maroua, nous avons eu une idée de ce que représente notre pays en matière de richesse culturelle. Les invités étrangers étaient sûrement rentrés avec une haute idée du Cameroun. Malheureusement cette manifestation ne se tient plus, certainement par manque de financement.

Néanmoins, les festivals internationaux portés par des opérateurs privés méritent un regard plus attentif des autorités camerounaises, et plus particulièrement de Son Excellence monsieur le Président de la République, qui démontre son intérêt pour la culture en soutenant entre autres certaines manifestations comme Les Ecrans Noirs. Le Kolatier avait également bénéficié de l’appui financier de Son Excellence Paul BIYA en 2013, et les professionnels africains présents en avaient fait échos dans leurs pays respectifs.

Dans le but d’encourager les efforts des opérateurs privés, madame AMA TUTU MUNA, Ministre des Arts et de la Culture avait initié en 2012 une convention de partenariat entre le MINAC et certains festivals dynamiques dans les domaines de la musique, cinéma, danse, caricature etc…. Cette volonté de madame la Ministre d’apporter un souffle aux festivals conventionnés a malheureusement du mal à se concrétiser. L’argent ne suit pas.

UNE OCCASION A SAISIR

Du 07 au 10 octobre prochain, la ville de Yaoundé accueillera un double évènement. La 8ème édition du Marché des Musiques d’Afrique « Le Kolatier 2015 », et la 5ème Conférence sur l’économie créative en Afrique organisée par Artérial Network.

Les organisateurs des deux évènements ont choisi de s’associer pour offrir à la ville de Yaoundé des grands moments de réflexion et de festivités culturelles. C’est également l’occasion de démontrer que des synergies mutuellement bénéfiques sont possibles au Cameroun.

A cette occasion, plus de 300 délégués (professionnels et experts culturels) en provenance de plusieurs continents sont attendus à Yaoundé. Les activités prévues sont les conférences (par Artérial Network), un atelier sur le marketing de la musique, les expositions d’œuvres musicales, les rencontres B2B, les rencontres professionnelles et les concerts de musique (par Le Kolatier). Certaines organisations profiteront de ce grand rendez-vous pour organiser à Yaoundé leurs activités pendant la même période. C’est le cas de Music In Africa, (une plate forme de promotion de la musique en Afrique soutenue par Siemens et le Goethe Institute) qui organisera son Assemblée Générale, et du Conseil Africain de la Musique qui organisera en partenariat avec le CERDOTOLA, un atelier de préparation du tout premier Forum africain de la musique prévu en 2016 à Abidjan.

Les autorités camerounaises devraient veiller au succès de ce double évènement (le Kolatier et Conférence Artérial), afin de marquer positivement les esprits.

Le Cameroun au vu de sa position de leader dans la sous-région, de sa richesse culturelle et des grands hommes qui l’incarne (Manu DIBANGO, Richard BONA, Vincent NGUINI, Gaston KELMAN etc…) mérite une attention particulière de la part des institutions mondiales de la culture. La bagarre autour des droits d’auteur se présente aujourd’hui comme une distraction qui produit l’effet contraire. Nous pouvons faire beaucoup mieux, afin de bénéficier des retombées économique, touristiques et diplomatiques produits par la musique en particulier, et la culture en général. Courage à nos forces de l’ordre dont la bravoure au front nous permet de contribuer sereinement au développement socioéconomique de notre beau pays à travers nos actions culturelles. Restons vigilants.

Luc YATCHOKEU, Président du Conseil Camerounais de la Musique Promoteur du Marché des Musiques d’Afrique « Le Kolatier »

Dans la meme rubrique

ERIC TOPONA : UNE PASSION DE JUSTICE ET DE LIBERTÉ
Publié le : 21-Jan-2020    05:48:43 
JPEG - 67 ko
logo
Il m’a été difficile d’écrire sur l’ouvrage de mon collègue Eric : «  Misère et grandeur de la liberté d’informer » sorti en octobre 2019. La rigueur de notre métier, et le mérite de cet ouvrage, ne me permettaient pas d’écrire par complaisance. Il a fallu du (...)
En savoir +
CAMEROUN : LES DROITS VOISINS AU CENTRE D’UNE CAMPAGNE
Publié le : 21-Jan-2019    19:47:53 
JPEG - 88.9 ko
logo
La Société civile des droits voisins du droit d’auteur (SCDV) a lancé une campagne de sensibilisation à Douala, au lieu-dit Marché Congo, lundi 21 janvier. Aladji Touré, le président du Conseil d’Administration veut informer les usagers sur les contours (...)
En savoir +
COOPERATION : UNE NOUVELLE PLATEFORME CULTURELLE AFRICAINE EN MARCHE
Publié le : 29-Apr-2018    16:18:21 
JPEG - 157.2 ko
logo
L’Afrique maghrébine et l’Afrique subsaharienne peuvent désormais scruter l’avenir dans la concertation et la coopération culturelles. L’idée d’une plateforme née en octobre 2017 à Yaoundé au Cameroun a été concrétisée à Abidjan en Côte d’Ivoire, seulement (...)
En savoir +
CAMEROUN : LE SPECTACULAIRE AU SERVICE DES DROITS DES JEUNES
Publié le : 10-Dec-2017    12:16:13 
JPEG - 593.1 ko
logo
Justine Gaga, la performeuse camerounaise a su crever l’écran à la journée inaigurale de la dixième édition du Salon Urbain de Douala, SUD 2017.
En savoir +
CAMEROUN : DOUALA PRISE D’ASSAUT PAR DES ARTISTES
Publié le : 05-Dec-2017    10:33:00 
JPEG - 433.7 ko
logo
Ville d’histoire, ville d’arts, la capitale économique du Cameroun voit ses rues et quartiers pris d’assaut par des acteurs urbains d’un genre qui suscitent étonnement, curiosité et interrogations. C’est la 4ème édition de la triennale internationale (...)
En savoir +

1 | 2 | 3

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 588 Cette semaine : 14034 Ce mois : 54199 Total visiteurs
Hier : 613 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630087


© Copyright 2015® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.