Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Politique > → LE COLONEL TCHADIEN TAHER GOUKOUNI AHMED LEBINE PARLE

Les Tchadiens du Cameroun ont fait comme leurs frères camerounais qui cotisent régulièrement pour les Hommes au front : les Tchadiens du Cameroun viennent de cotiser de l’argent pour soutenir à titre symbolique les soldats tchadiens engagés au front camerounais contre Boko Haram. Une dizaine de jours avant la remise du pactole qui s’est déroulée dans l’Extrême Nord du Cameroun, l’Agence AIC s’est entretenue avec le commandant du détachement tchadien au Cameroun, peu avant qu’il ne retourne front.

En effet, plus de 200 cents soldats tchadiens, hommes de rangs, sous-officiers, officiers et officiers supérieurs, ont débarqué dans la capitale camerounaise à l’occasion de la 43ème fête de l’Etat unitaire du 20 mai 2015. Certes qu’ils y avaient des généraux parmi, mais le commandent du détachement est un Colonel venu fraîchement du front de guerre pour la circonstance : Colonel Taher Goukouni Ahmed Lebine. Il était face à Henri FOTSO…

Henri FOTSO : Bonjour Colonel Taher GOUKOUNI AHAMED LEBINE. Nous sommes ici à Yaoundé. Mais vous êtes officier tchadien…

Colonel Taher GOUKOUNI AHAMED LEBINE : Exactement, je suis le chef de mission du contingent tchadien à Yaoundé.

H.F : Vous avez, on dirait plutôt brillamment participé aux festivités marquant les 43 ans de l’Etat unitaire du Cameroun. Quel commentaire cela suscite du côté de l’officier tchadien que vous êtes ?

Colonel T.G.A.L : Oui, c’est une invitation qui a été offerte par le président de la République camerounaise, son excellence Paul Biya, une invitation personnelle à son homologue tchadien, et le chef d’état major des armées du Tchad a pris part à cette invitation. Moi j’étais le commandant du détachement, et nous n’avons pas quand même montré le contraire de l’armée tchadienne. L’armée tchadienne a montré ses élans et à tout prix devant ses frères camerounais.

H.F : C’était une marque de fraternité donc !

Colonel T.G.A.L : Exactement, nous, nous sommes liés par l’histoire, le Tchad et le Cameroun. Les frontières sont tracées bien sûr, mais nous sommes toujours liés par la fraternité.

H.F : On a observé que le détachement de l’armée tchadienne qui a défilé sur la place des fêtes a été très ovationné par le public camerounais, y compris le Chef de l’Etat Paul Biya. Comment vous avez ressenti cette symbiose en passant sur la place des fêtes ?

Colonel T.G.A.L : Non seulement le public camerounais, mais le tchadiens sont aussi fiers. Toute la population tchadienne est fière de venir du côté de ses frères et sœurs camerounais en toute circonstance. Non seulement pour la fête, mais aussi sur le terrain de la guerre.

H.F : Justement, les camerounais ont beaucoup apprécié le soutien que le Tchad leur a apporté dans la lutte contre Boko Haram. Alors, que dit l’officier tchadien aujourd’hui aux peuples tchadien et camerounais par rapport à l’union des deux armées ? Jusqu’où les armées camerouno-tchadiennes peuvent-elles aller ensemble ?

Colonel T.G.A.L : Par cette à coalition entre l’armée camerounaise et l’armée tchadienne, nous sommes unis et nous sommes unique, nous somme un même peuple qui est connu, et une armée unique sur le terrain. Nous avons toujours collaboré ensemble, tchadiens et camerounais, pour lutter contre qui que ce soit. Exactement, non seulement contre Boko Haram, pour toute menace extérieure, d’où qu’elle vienne ou qui que ce soit, le Tchad et le Cameroun sont unis pour combattre.

H.F. : Pour rester dans le cadre du défilé de la fête du 20 mai, les pas de défilé du détachement tchadien, comment on appelle ça ? A la fin, ça se termine presque sur une danse !

Colonel T.G.A.L : Bien sûr, ça c’est ce qu’on appelle les commandos et particulièrement les pas droits. Les pas droits, ce n’est pas notre imagination. C’est quelque chose qui a été initiée depuis longtemps au Tchad. On les connaît. Ils viennent d’ailleurs bien sûr. Mais les Tchadiens les ont adoptés. Ils en sont fiers. Mais n’importe quelle armée ne peut pas défiler de la même manière. C’est utile pour le Tchad et ça peut être utile aussi pour les autres armées africaines. Je suis sûr que le public camerounais a apprécié et appréciera toujours l’armée tchadienne. L’armée tchadienne et l’armée camerounaise sont unies. Nous collaborons dans le même sens. Nous sommes une même armée.

H.F : Dernière question, on sait que la guerre contre Boko Haram est gagnée, mais que l’ennemi invisible procédera toujours par des actes de manière isolée. Que dites-vous aux populations par rapport à cette éventualité, même si la guerre ne pourrait plus avoir son intensité du passé ?

Colonel T.G.A.L : La guerre contre l’ennemi ne sera jamais terminée. Quelles que soient les conditions, il y aura toujours des résistants. Cette résistance a été planifiée par les deux états major et nous continuons pour les démanteler à 100%.

H.F : Je vous remercie, sauf si vous avez quelque chose à ajouter Colonel…

Colonel T.G.A.L : Je suis très content aujourd’hui d’être à Yaoundé, et en tant que chef du détachement, voir défiler les tchadiens et les applaudissements des camerounais qui sont à 100% pour les tchadiens, et les tchadiens qui sont pour les camerounais. Nous sommes ensemble, et nous gagneront ensemble quelles que soient les conditions.

Réalisé à Yaoundé par : Henri FOTSO

Dans la meme rubrique

L’ARMEE CONGOLAISE CONFIRME LA MORT DU CHEF DES REBELLES FDLR EN RDC
Publié le : 18-Sep-2019    22:22:26 
JPEG - 78.7 ko
logo
Les autorités militaires ont confirmé la mort du chef des rebelles FDLR Sylvestre Mudacuruma et de plusieurs de ses proches lieutenants.
En savoir +
RDC : L’EMBARRASSANTE AFFAIRE DES 15 MILLIONS DE DOLLARS
Publié le : 16-Sep-2019    23:45:40 
JPEG - 22.8 ko
logo
Pour son implication présumée dans la disparition d’environ 15 millions de dollars des caisses de l’Etat, Vital Kamerhe apparaît désormais comme un handicap pour le président congolais.
En savoir +
LA PLUIE PROROGE L’ETAT D’URGENCE AU TCHAD
Publié le : 11-Sep-2019    23:03:20 
JPEG - 39.6 ko
logo
L’état d’urgence est prorogé de quatre mois dans trois régions du Tchad en proie à des conflits intercommunautaires : le Tibesti, le Sila et le Ouaddaï... à cause des intempéries.
En savoir +
MARTIAL BISSOG : « JE CONVOQUE UNE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE CAMEROUN »
Publié le : 19-Jun-2019    00:02:52 
JPEG - 52.5 ko
logo
Il est l’un des rares auteurs camerounais de « best-sellers » : « L’Afrique et son cancer du colon » sorti aux Editions Doxa en France le 1er septembre 2015. Son jeune âge est le paradoxe de ses grandes ambitions dans un petit où le rêve fout le camp, (...)
En savoir +
JEAN MARC NGOSS : « JE SUIS LE PROCHAIN CHEF D’ETAT DU CAMEROUN »
Publié le : 06-Jun-2019    00:26:33 
JPEG - 94.8 ko
logo
Le leader du Parti de l’Esprit d’avril 48, Jean Marc Ngoss annonce qu’il est le troisième Chef d’Etat du Cameroun, le successeur de Paul Biya. Dans la pure tradition africaine, et dans son antre de Mpodol dans la capitale économique du Cameroun, (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1005 Cette semaine : 14381 Ce mois : 54546 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630435


© Copyright 2015® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.