Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Economie > → IBRAHIM ZAKARI : LE CAMEROUN EST UNE BONNE DESTINATION POUR LES AFFAIRES
JPEG - 233.7 ko
logo

Ibrahim Zakari, jeune camerounais connaissant très bien son pays dans ses tares et ses atouts, s’est lancé il quelques années dans ce qu’il appelle la diplomatie économique en créant le Centre de commerce et de relations extérieures (CCERE). Désormais, son entreprise permet à de nombreux investisseurs de gagner en temps et en argent. Interview !

AIC : Qu’est-ce que le Centre de commerce et de relations extérieures ?

Le Centre de Commerce Extérieur et des Relations Extérieures (CCERE) est une institution de droit camerounais, inscrit au Registre de Commerce et du Crédit Mobilier. Le CCERE est une plateforme d’accueil, d’accompagnement des investisseurs étrangers au Cameroun, et d’accompagnement des hommes d’affaires camerounais à l’étranger. Plus spécifiquement, le CCERE est une agence d’encadrement consulaire avec entre autres missions : la fourniture de l’assistance consulaire requise aux hommes d’affaires et potentiels opérateurs camerounais désireux de s’implanter à l’étranger. Nous les assistons notamment dans les procédures d’obtention de titres de transport, visas et autres documents auprès des Missions consulaires. Nous leur fournissons les informations sur les aspects pertinents de la législation internationale en matière économique, de voyage des personnes et des biens, de même que dans des pratiques d’arbitrage et procédures de règlement de différends ayant cours devant les juridictions internationales ou étrangères, l’appui, la facilitation et l’accompagnement au plan administratif, juridique, fiscal, social et commercial. En clair, nous aidons à l’installation d’hommes d’affaires et investisseurs étrangers au Cameroun, et des Camerounais à l’étranger avec un accent sur les procédures de création et de fermeture d’entreprises.

AIC : D’où vous est venue l’idée de créer une telle entreprise ? Autrement dit, quelles sont vos motivations ?

Ibrahim Zakari : Les motivations qui ont présidé à la création du CCERE sont contextuelles. Depuis 2003, en effet, les autorités camerounaises avaient élaboré le Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP), puis le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). Ainsi les pouvoirs publics sous l’impulsion de la haute hiérarchie sont-ils engagés à hisser le Cameroun comme un pays émergent à l’horizon 2035, avec les grands chantiers annoncés en janvier 2012 par le Président de la République, S.E Paul BIYA, tels que les Barrages de Memve’ele, et de Lom Pangar dont la mise en eau a été effective en septembre 2015, l’extension de la Centrale à gaz de Kribi, la mise en service de la 3ème cimenterie du pays par le Groupe Dangote, le Port en eaux profondes de Kribi, la construction d’un deuxième pont hautement stratégique sur le fleuve Wouri à Douala, le démarrage des chantiers autoroutiers Yaoundé-Douala et Yaoundé - Nsimaleng pour ne citer que ceux-là. Or, pour répondre à votre question sur nos motivations, toutes ces revues et implémentations des politiques de développement jusqu’ici piétinent défaut de suivi véritable et de lourdeurs acerbes, il faut le dire, malgré toute la bonne volonté évidente des pouvoirs publics. Le CCERE est donc motivé à accompagner les opérateurs économiques étrangers au Cameroun, et les opérateurs économiques camerounais à l’étranger, du fait que le Cameroun est un terrain d’attraction dont aucun investisseur ne saurait objectivement se passer. Ainsi, notre institution se porte garant d’accompagner les structures étatiques en amont en viabilisant le label Cameroun via ses potentialités et ses ressources, pour entrevoir communément la matérialisation effective de tous les projets présents et à venir de l’Etat du Cameroun et des investisseurs étrangers.

AIC : Quels rapports entretenez-vous avec les pouvoirs publics de votre pays ? Autrement dit, le CCERE entretient-il des relations avec les autorités d’affaires camerounaises, notamment l’Agence de promotion des investissements (API) ?

Ibrahim Zakari : Le CCERE est aussi bien différent de l’Agence de Promotion des Investissements et bien évidemment des Guichets uniques ou l’Agence de promotion des PME qui sont des institutions publiques du portefeuille du gouvernement. Mais le CCERE est une structure privée non concurrente appelée plutôt à collaborer avec l’API, les Guichets Uniques, bref à collaborer avec les pouvoirs publics de facilitateur et à titre complémentaire. Autre chose, le CCERE diffère de l’API en matière d’offre des services. Nous encadrons les investisseurs depuis l’étrangers, les accueillons à l’aéroport, facilitons le logement et le séjour, les procédures de création des entreprises auprès des pouvoirs publics, et leur offrons des représentations en justice en cas de différends, une intelligence économique et stratégique, et organisons pour eux des séminaires et conférences …C’est d’ailleurs pour cette raison de non doublure de l’API et dans l’optique d’encourager l’initiative privée que nous avons reçu notre agrément.

AIC : L’API, la SNI, la Chambre de commerce d’industrie, des mines et de l’artisanat, et désormais le CCERE, n’y a-t-il pas finalement trop d’institutions dédiées aux investisseurs étrangers dans cet environnement économique camerounais, pourtant plombé par l’inertie et la corruption ?

Ibrahim Zakari : Non, il n’y a ni doublon ni un trop plein d’institutions dédiées aux investisseurs étrangers au Cameroun. Le CCERE veut et vient tenter de se poser, comme un de ces organismes privés de facilitation sur laquelle les institutions publiques pourraient compter et s’appuyer, en synergie, dans la promotion de l’image de marque du Cameroun à l’étranger, dans la participation à l’amélioration d’un environnement incitatif et favorable aux investissements au Cameroun.

AIC : Un dernier mot ?

Ibrahim Zakari : Tout ce que je peux ajouter, c’est que le Cameroun est une terre d’accueil et d’hospitalité. Les investisseurs étrangers sont les bienvenus au Cameroun. Le Cameroun est une bonne destination pour les affaires. Je confirme que sur le plan touristique et sur le plan humain, le Cameroun a des atouts au-delà de ce qu’on peut imaginer.

Interview réalisée par Henri FOTSO

Dans la meme rubrique

SYGERCAM : L’ALLEMAGNE ET LE CAMEROUN EN SYNERGIE A YAOUNDE
Publié le : 29-Oct-2019    15:08:26 
JPEG - 669.8 ko
logo
Le plus gros événement 2019 sur le site du Palais des congrès de Yaoundé, après le récent Grand Dialogue National du Cameroun, est prévu du 9 au 14 décembre. La synergie économique entre l’Allemagne d’Angela Merkel et le Cameroun de Paul Biya se met (...)
En savoir +
UNION AFRICAINE DES COMPAGNIES AERIENNES : POUR BIENTOT ?
Publié le : 24-Oct-2019    13:12:47 
JPEG - 61.2 ko
logo
En projet depuis des dizaines d’années, l’idée de développer les liaisons intracontinentales à grande échelle fait son chemin. Un nouveau pas pourrait être franchi d’ici la fin de l’année.
En savoir +
LE DÉSASTRE DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN RDC
Publié le : 16-Sep-2019    11:01:39 
JPEG - 60.6 ko
logo
Cinq jours après la catastrophe ferroviaire du jeudi 12 sepembre dernier, le bilan humain clair en RDC. Au-delà de cet accident, les hécatombes sont fréquentes sur routes ou sur fleuves.
En savoir +
VAGUE DE MESURES D’INTERDICTIONS D’IMPORTATION EN AFRIQUE DE L’OUEST
Publié le : 11-Sep-2019    23:50:52 
JPEG - 33.4 ko
logo
Le Burkina et le Niger viennent de mettre en place des restrictions aux importations de certaines denrées alimentaires. Ces mesures font suite à la fermeture par le Nigeria de sa frontière avec le (...)
En savoir +
LES DRONES INTELLIGENTS DU CAMEROUN
Publié le : 01-Apr-2019    03:08:21 
JPEG - 57.1 ko
logo
William Elong, un jeune camerounais, s’illustre dans l’innovation technologique en dotant d’intelligence artificielle des drones qu’il fabrique lui-même. Sa dernière trouvaille, des drones capables de déterminer des formes, des objets, d’identifier des (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 534 Cette semaine : 13979 Ce mois : 54144 Total visiteurs
Hier : 613 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630033


© Copyright 2017® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.