Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Economie > → GUINEE EQUATORIALE : OYALA OU UN BOND DANS LE FUTUR

Sur un boulevard qui longe l’Océan atlantique, du côté du port en eau profonde de la Capitale continentale et économique de la Guinée Equatoriale, la traversée est très rapide pour sortir de Bata. Objectif : Oyala, la nouvelle capitale dont on nous a parlée, en construction à environ 200 km d’ici, au cœur de la forêt équatoriale. Première surprise : la route qui y mène. Une autoroute futuriste avec ses six couloirs réservés aux automobilistes, ses échangeurs pour desservir les localités de la province, la splendeur et le calme du paysage.

Nous roulons à environ 140 km/h. Le chauffeur, fils du pays, emprunte lui aussi pour la première cette autoroute. Il n’a jamais qu’entendu parler d’Oyala : « on nous dit qu’il n’est pas encore autorisé de s’y rendre. Pour l’instant, l’accès n’est ouvert qu’aux ouvriers et responsables des compagnies qui construisent la ville ». Le chauffeur a raison. Une barrière apparaît subitement à travers l’axe routier, une trentaine de minutes après Bata. Les gendarmes en faction sont en colère : «  qui vous a autorisé de passer par ici ? La route n’est pas encore ni inaugurée ni ouverte aux usagers. Sauf les détenteurs d’une autorisation spéciale emprunte cette autoroute. » Le chauffeur nous rejettent le tord, et nous reconnaissons l’avoir induit en erreur, car il aurait pu emprunter l’ancienne route nationale. Les pourparlers durent une vingtaine de minutes... Et le voyage se poursuit !

Nous roulons à travers la forêt sur une autoroute qui nous rappelle les grandes voies européennes, avec ses échangeurs et sa signalétique, malgré le paysage essentiellement arboricole. Oyala dont on nous a parlée et présentée la maquette, n’est plus loin, au bout de presque deux heures de voyage. On peut s’en rendre compte par ces camions et ouvriers qui vont et viennent. Mais aucune plaque ne nous annonce Oyala.

Cependant, nous sommes à Oyala, la future ville à trois vocations majeures : universitaire, touristique et industrielle. Des kilomètres de forêt ont été abattus. Poussent de terre des immeubles aux architectures aussi variées que les usages qui seront les leurs. Le palais de justice est presque terminé. Deux tours jumelles sont à leurs énièmes étages, sur le côté droit de l’une des pénétrantes de la ville. Aux chants des oiseaux sauvages d’hier, a succédé les grognements des bulldozers, les coups de marteaux des ouvriers du BTP, sur les décombres d’une forêt dense qui cède ainsi place à la plus belle cité africaine du futur, si les ingénieurs, les urbanistes, les architectes, et les paysagistes auxquels la mission de bâtir a été confiée, accomplissent leur tâche avec maestria.

Projet titanesque. Projet pharaonique. Les qualificatifs absolus ne manquent pas pour déterminer cette cité qui abritera dans ses proportions acceptables environ 65 000 habitants pour limiter l’exode rural vers Bata et Malabo, les deux autres capitales de la Guinée Equatoriale. Oyala s’étalera sur 32 000 ha de part et d’autre du fleuve Wele, et sera bâtie jusque sur les collines environnantes. Les administrations et autres édifices publics, les logements des fonctionnaires et un campus universitaire d’environ 10 000 étudiants se situeront au nord de la ville. Oyala sud hébergera les habitations, un parc technologique et une zone industrielle, ainsi qu’un complexe international.

En attendant, Oyala, est aujourd’hui un vaste et complexe chantier qui livrera dans un futur imminent des dizaines de villas, un hôtel cinq étoiles, un palais présidentiel, un palais de justice, et un siège du parlement, entre autres institutions qui fonderont l’équatoguinéanité de cette ville de rêve qui progressivement se transforme en une réalité onirique.

Henri FOTSO Envoyé spécial à Oyala

Dans la meme rubrique

SYGERCAM : L’ALLEMAGNE ET LE CAMEROUN EN SYNERGIE A YAOUNDE
Publié le : 29-Oct-2019    15:08:26 
JPEG - 669.8 ko
logo
Le plus gros événement 2019 sur le site du Palais des congrès de Yaoundé, après le récent Grand Dialogue National du Cameroun, est prévu du 9 au 14 décembre. La synergie économique entre l’Allemagne d’Angela Merkel et le Cameroun de Paul Biya se met (...)
En savoir +
UNION AFRICAINE DES COMPAGNIES AERIENNES : POUR BIENTOT ?
Publié le : 24-Oct-2019    13:12:47 
JPEG - 61.2 ko
logo
En projet depuis des dizaines d’années, l’idée de développer les liaisons intracontinentales à grande échelle fait son chemin. Un nouveau pas pourrait être franchi d’ici la fin de l’année.
En savoir +
LE DÉSASTRE DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN RDC
Publié le : 16-Sep-2019    11:01:39 
JPEG - 60.6 ko
logo
Cinq jours après la catastrophe ferroviaire du jeudi 12 sepembre dernier, le bilan humain clair en RDC. Au-delà de cet accident, les hécatombes sont fréquentes sur routes ou sur fleuves.
En savoir +
VAGUE DE MESURES D’INTERDICTIONS D’IMPORTATION EN AFRIQUE DE L’OUEST
Publié le : 11-Sep-2019    23:50:52 
JPEG - 33.4 ko
logo
Le Burkina et le Niger viennent de mettre en place des restrictions aux importations de certaines denrées alimentaires. Ces mesures font suite à la fermeture par le Nigeria de sa frontière avec le (...)
En savoir +
LES DRONES INTELLIGENTS DU CAMEROUN
Publié le : 01-Apr-2019    03:08:21 
JPEG - 57.1 ko
logo
William Elong, un jeune camerounais, s’illustre dans l’innovation technologique en dotant d’intelligence artificielle des drones qu’il fabrique lui-même. Sa dernière trouvaille, des drones capables de déterminer des formes, des objets, d’identifier des (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1024 Cette semaine : 14400 Ce mois : 54565 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630454


© Copyright 2015® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.