Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Politique > → Cameroun : les derniers pas vers les premières sénatoriales !

La campagne électorale est timide, sans mobilisation populaire, juste des jeux de corps à corps entre les politiques. Normal, le suffrage sera indirect. Une campagne électorale, ouverte 48 heures après la confirmation par la Cour Suprême du rejet de certaines listes de candidats par ELecam, qui s’est tout de même ouverte dans la polémique : le collège électoral étant constitué par des élus municipaux dont le mandat a été prorogé par un décret présidentiel que d’aucuns remettent en question. Eric Mathias Owona Nguini, politologue : « Les conseillers municipaux qui vont constituer le collège électoral, ne sont pas habilité à désigner les sénateurs, pour la raison que leur mandat est arrivé à échéance en 2012. Donc, des conseillers municipaux dont le mandat est arrivé à échéance parce qu’ils n’ont pas été élus pour six ans mais pour cinq ans ne peuvent pas de manière acceptable désigner des sénateurs ».

La constitution prévoit aussi que les conseillers régionaux font partie du collège électoral. Hors, les conseils régionaux n’ont pas encore été créés. Ce qui en rajoute à la polémique. Jean Robert Wafo, conseiller municipal du Sdf à Douala 2ème : « Je pense pour ma part que c’est un manque de volonté politique. Quand il s’est agit de modifier l’article 6 alinéa 2 de la constitution qui levait le verrou sur la limitation de mandat présidentiel, une fois que cette modification a été votée à l’assemblée nationale, elle a été immédiatement promulguée par le président de la République. »

Non, le temps du président n’est pas le temps des observateurs, rétorque-t-on en face. Si l’on a attendu 17 ans, c’est que le Cameroun n’était pas encore prêt pour accueillir un Sénat, soutient Jean Ayissi Bessala, adjoint au maire Rdpc de Douala Vème qui critique l’inculture et le manque d’intégrité morale de certains candidats, y compris dans son propre camp : « Aujourd’hui, un candidat sénateur est incapable de savoir que la pièce qu’on demande comme preuve que je n’ai pas été en prison, c’est au tribunal qu’on donne. Il va voir un Commissaire, peut-être qu’il lui a donné une chèvre ou un mouton. C’est quelque chose d’ahurissant. »

Les conseillers municipaux voteront le 14 avril prochain 70 des 100 sénateurs dans les dix régions, tandis que 30 autres seront nommés dans le secret par le président de la République. 200 millions de francs Cfa viennent d’ailleurs d’être débloqués par le gouvernement en faveur des quatre partis en lice (Rdpc de Paul Biya, Sdf de Ni John Fru Ndi, Undp de Bello Bouba Maïgari et Udc d’Adamou Ndam Njoya), au titre du financement public de la campagne électorale.

Henri FOTSO

Dans la meme rubrique

Ce que je retiens de l’élection présidentielle d’octobre
Publié le : 17-Oct-2011    09:48:05 
JPEG - 4.5 ko
Richard Keuko, miltant Rdpc
logo
Ce que je retiens de l’élection présidentielle d’octobre En attendant les résultats de l’élection présidentielle d’octobre dernier, une première analyse des échos qui me parviennent par rapport aux performances de différents candidats me permet de faire un (...)
En savoir +
Présidentielle 2011 : le Cameroun retient son souffle
Publié le : 14-Oct-2011    18:30:00 
JPEG - 89.6 ko
PRESIDENT BIYA VOTE
logo
Il n’y a pas eu un chiffre aussi incroyable que celui de 89 votants sur 414 inscrits dans le bureau de vote N°1 de l’Ecole publique de Bastos à Yaoundé 1er, le 9 octobre 2011, à l’occasion de la quatrième élection présidentielle camerounaise de l’ère (...)
En savoir +
Ngalla Donatus, enseignant d’Université
Publié le : 07-Oct-2011    10:13:20 
JPEG - 5.1 ko
Ngalla Donatus, enseignant d’Université
logo
« Président Biya : Un bilan négatif, la moisson n’a pas tenue la promesse des fleurs » Parler de la politique camerounaise c’est parler d’une démocratie qui depuis 1990 n’arrive pas à s’enraciner véritablement, n’arrive pas à se consolider parce que les (...)
En savoir +
Richard Keuko, miltant Rdpc, face à Henri FOTSO
Publié le : 07-Oct-2011    10:00:56 
JPEG - 4.5 ko
Richard Keuko, miltant Rdpc
logo
« Le meilleur risque ou le moindre risque c’est encore Paul Biya. » Je suis entré dans le RDPC parce que j’avais lu cet ouvrage qui s’appelle « Pour le Libéralisme Communautaire » et qui correspondait presque à 99% à mes convictions personnelles. […] (...)
En savoir +
Kah Walla, candidate à la présidentielle, face à Henri FOTSO
Publié le : 07-Oct-2011    09:55:04 
JPEG - 7.3 ko
Edith KAH WALLA
logo
« Une élection capitale pour le Cameroun et pour l’Afrique » C’est une élection capitale pour le Cameroun et pour l’Afrique. Nous sommes à une phase sur le plan mondial où nous voyons les dictateurs, les personnes qui sont restées au pouvoir bien trop (...)
En savoir +

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1722 Cette semaine : 11059 Ce mois : 51673 Total visiteurs
Hier : 1611 La semaine passée : 11254 Le mois passé : 56262 2634206


© Copyright 2013® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.