Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Politique > → Cameroun : le processus électoral au ralenti

Cameroun : le processus électoral au ralenti

JPEG - 35.7 ko
LOGO

« Je me suis inscrit, mais je n’ai pas eu de carte ! » Ce jeune camerounais s’était inscrit en 2011, mais il n’a pas eu de carte électorale pour pouvoir voter à la présidentielle. La refonte des listes électorales pourrait lui offrir une ultime chance de participer au vote dans son pays. Le Conseil électoral camerounais en a fait l’annonce que confirme ici Claude Emmanuel Ildevert Tété, Délégué Régional d’Elecam à Douala : « Il s’agit pour faire simple, de tout remettre à plat et de repartir à zéro. En d’autres termes, tout ce qui avait été fait jusque là est mis de côté. Il s’agit donc de reconstituer un nouveau fichier électoral  ». Reconstituer un nouveau fichier électoral, cela est resté pendant longtemps l’une des revendications des principaux partis de l’opposition. Mais cette refonte du fichier électoral est loin de satisfaire l’opposition camerounaise qui n’arrête pas ses menaces. Abanda Kpama, président du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem), qui vient d’initier un regroupement des partis d’opposition pour désormais agir en rangs serrés : «  La refonte, c’est un premier pas, mais après la refonte, il y a les inscriptions biométriques, il y a le bulletin unique, il y a la possibilité qui doit être donnée aux candidats indépendants de se présenter, il y a le code électoral unique et il y a surtout l’indépendance et l’autonomie de l’organe chargé de gérer les élections ».

Malgré ce chapelet de revendications brandi par le président du Manidem, celui-ci relève toutefois que leur combat porte déjà des fruits au Cameroun : « Nous croyons aux vertus du combat politique. Nous ne sommes pas des défaitistes. Nous disons que c’est dans l’action que les choses s’améliorent. Nous n’avions même pas les élections il y a trois décennies. Nous n’avions pas le multipartisme, on a combattu et on a obtenu. Nous avons eu des élections en fraudes cascadées. Nous venons d’avoir la refonte. Nous obtiendrons les élections biométriques, nous obtiendrons un code électoral consensuel, et progressivement avec ou sans la volonté des dirigeants, avec la pression populaire que nous faisons, nous obtiendrons un processus amélioré ». Et le président du Manidem de poursuivre :« les données ont fondamentalement changé et nous sommes convaincus que nous sommes à un tournant de l’histoire politique de notre pays, et quand vous regardez les signaux qui s’allument dans tout le Cameroun, vous comprenez que le régime est véritablement acculé et qu’il a intérêt à lâcher du leste pour que le Cameroun se modernise ».

Du côté du Rdpc, parti au pouvoir, on trouve l’opposition excessive et négativiste. Ayissi Bessala, adjoint au maire de Douala V : « Vous ne pouvez pas systématiquement dire « non ! » lorsque le pouvoir dit quelque chose. Ce n’est pas ça la politique. Donc, ils (l’opposition, NDLR) croient que faire la politique c’est dire non à tout ce que le pouvoir fait. Ils réclamaient la refonte, la refonte est là, alors ils disent que ça va bloquer les élections, c’est des africanités ».

Pour ce qui est des inscriptions massives sur les listes électorales, Ayissi Bessala rappelle tout l’engagement du Rdpc à œuvrer de nouveau pour cette fin, comme ça a été le ces pour les présidentielles 2011 : « Le Rdpc fera tout pour que ses sympathisants et ses militants, et l’ensemble même de la population aillent se faire réinscrire puisque nous sommes maintenant dans une autre option, c’est-à-dire la refonte »

Pendant que les responsables politiques continuent leurs bras de fer, de nombreux camerounais se disent déjà prêts à s’inscrire sur les listes électorales : « Vu que le système en place n’est pas encourageant, s’il faille participer à une refonte normale, je suis partant pour une inscription massive », affirme un mototaximan. Et un autre ajoute :. « Nous sommes prêts pour une inscription massive sur les listes électorales, puisque la fois dernière on a enregistré beaucoup d’irrégularités, nous espérons que cette fois ci on va essayer d’améliorer les choses ».

Mais ces camerounais devraient encore prendre leur mal en patience. Car en réalité, l’annonce de la refonte des listes électorales conduit vraisemblablement vers un report des élections législatives et municipales initialement prévues en milieu d’année. Claude Emmanuel Tété indique : « Avant d’être fixé sur les modalités, il leur a été demandé d’attendre, alors dès que tout cela sera réglé, une communication conséquente va être faite pour leur indiquer que le ton est donné, et que tout peut déjà commencer ».

Après l’annonce de la refonte prochaine des listes électorales, le Conseil Electoral du Cameroun a reçu en consultation ces derniers jours d’imminentes personnalités dont l’Ambassadeur d’Allemagne au Cameroun. Peut-être faudrait-il en attendre de nouvelles innovations du côté d’Elecam.

Reportage :

Henri FOTSO

Dans la meme rubrique

L’ARMEE CONGOLAISE CONFIRME LA MORT DU CHEF DES REBELLES FDLR EN RDC
Publié le : 18-Sep-2019    22:22:26 
JPEG - 78.7 ko
logo
Les autorités militaires ont confirmé la mort du chef des rebelles FDLR Sylvestre Mudacuruma et de plusieurs de ses proches lieutenants.
En savoir +
RDC : L’EMBARRASSANTE AFFAIRE DES 15 MILLIONS DE DOLLARS
Publié le : 16-Sep-2019    23:45:40 
JPEG - 22.8 ko
logo
Pour son implication présumée dans la disparition d’environ 15 millions de dollars des caisses de l’Etat, Vital Kamerhe apparaît désormais comme un handicap pour le président congolais.
En savoir +
LA PLUIE PROROGE L’ETAT D’URGENCE AU TCHAD
Publié le : 11-Sep-2019    23:03:20 
JPEG - 39.6 ko
logo
L’état d’urgence est prorogé de quatre mois dans trois régions du Tchad en proie à des conflits intercommunautaires : le Tibesti, le Sila et le Ouaddaï... à cause des intempéries.
En savoir +
MARTIAL BISSOG : « JE CONVOQUE UNE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE CAMEROUN »
Publié le : 19-Jun-2019    00:02:52 
JPEG - 52.5 ko
logo
Il est l’un des rares auteurs camerounais de « best-sellers » : « L’Afrique et son cancer du colon » sorti aux Editions Doxa en France le 1er septembre 2015. Son jeune âge est le paradoxe de ses grandes ambitions dans un petit où le rêve fout le camp, (...)
En savoir +
JEAN MARC NGOSS : « JE SUIS LE PROCHAIN CHEF D’ETAT DU CAMEROUN »
Publié le : 06-Jun-2019    00:26:33 
JPEG - 94.8 ko
logo
Le leader du Parti de l’Esprit d’avril 48, Jean Marc Ngoss annonce qu’il est le troisième Chef d’Etat du Cameroun, le successeur de Paul Biya. Dans la pure tradition africaine, et dans son antre de Mpodol dans la capitale économique du Cameroun, (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1048 Cette semaine : 14424 Ce mois : 54589 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630478


© Copyright 2012® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.