Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Sport > → COUP FRANC : VOUS AVEZ DIT ORGANISATION DES CAN AU CAMEROUN !

De l’intention à la réalisation, le calvaire… C’est le moins qu’on puisse dire en observant le Cameroun dans ses chantiers de Coupe d’Afrique des Nations de Football. C’est le Coup Franc de notre Chroniqueur sportif, Atangana Fouda !

La Guinée-Equatoriale pense-t-elle gagner une CAN avant très longtemps ? Question très embarrassante pour un pays qui a pensé, depuis des années déjà, construire des complexes sportifs de haut niveau pour sa jeunesse, et surtout organiser par deux fois (2012 avec le Gabon et 2015 pour palier au forfait du Maroc), la compétition de football la plus prestigieuse du continent.

Si cette question est réellement embarrassante pour le pays de Mme Mangue Obiang, la première dame de Guinée Equatoriale dont les pouliches (le Nzalang Nacional) ont déjà remporté deux trophées continentaux de femmes, elle l’est tout aussi pour le Burkina Faso organisateur de la Can 98, le Togo et le Nigeria, co-organisateurs de la Can 2000, le Mali, organisateur de la Can 2002, bref pour toutes ces nations qui se sont investies à doter leur pays d’infrastructures sportives modernes.

Quid du Cameroun qui, non seulement a déjà gagné quatre Can, mais a fait plus en participant à six phases finales de coupe du monde (1982, 1990, 1998, 2002, 2010, 2014) ? Un palmarès qui a fait de ce pays qui ne compte à peine qu’une dizaine de milliers de licenciés, une grande nation de football. Avec du recul, on est à même de se demander si cette réputation à tutoyer les grandes nations du football mondial n’était pas surfaite, ou alors basée sur du sable, comme ces châteaux qui s’écroulent au moindre coup de vent.

Nos vieilles gloires de la balle ronde m’en voudraient, certes, de ne pas signaler que toutes ces victoires passées, étaient le fait de leur grand talent, et surtout de leur grande détermination à défendre les couleurs nationales sans calcul, sans arrière pensée, le patriotisme étant pour eux une notion pleine de sens. Malheureusement pour notre pays, les dirigeants de notre football ont trop longuement dormi sur ces lauriers, oubliant qu’il est plus facile d’atteindre le sommet que de s’y maintenir.

En effet, comment comprendre que tous les espaces libres de nos grandes villes aient été envahis par le boom immobilier, comment comprendre que le travail de base si bien commencé par le centre de formation des Brasseries du Cameroun (EFBC) et celui de la Kadji Sports Academy (KSA), et poursuivi par des centaines d’autres centres, n’ait pas connu le moindre encouragement des pouvoirs publics, malgré les multiples stars formées dans ces structures ? Oui, comment comprendre encore que nos derniers échecs cuisants d’Afrique du Sud en 2010, du Brésil en 2014 et de Guinée-Equatoriale en 2015, n’aient réveillé aucune conscience, pour plutôt enfoncer le clou, avec la suspension des championnats des jeunes, sans lesquels aucune pépinière ne saurait prospérer. On est plutôt surpris de voir des finales nationales de ces compétitions jeunes se dérouler, avec toutes les tricheries sur les âges, sans que cela ne gène personne.

« Le Cameroun, c’est le Cameroun », une formule si chère à notre Premier sportif, mais dont la seule traduction populaire est « qu’on fait n’importe comment, mais on gagne ». La preuve, nos Lionnes ont fait une superbe impression à la Coupe du Monde du Canada et nos Lionnes « militaires » viennent d’échouer à la porte de la finale mondiale, tout ceci, sans une politique de développement, encore moins un championnat national de référence de football féminin. L’autre preuve, nous avons félicité les Lions d’avoir perdu les armes à la main contre la France, avant d’aller se qualifier en Mauritanie pour la Can 2017 au Gabon.

Au fait, comment se fait-il que le Gabon qui reçoit les meilleures nations du foot en 2017, ait dévoilé sa mascotte avant celle ce la CAN Cameroun 2016, fait pousser du sol le reste des ses stades, alors qu’au Cameroun, pour la Can 2016, nos Ministres se gargarisent d’avoir déjà tout prêt, en oubliant que les camerounais, dans leur ensemble, constatent que 30% des travaux restent à faire et ne pourront véritablement être achevés qu’après la CAN 2016 : des gradins encore exposés à toutes les intempéries, des stades d’entrainement encore en chantier, etc.

Une chose est sure, le Cameroun organise la Can 2016 des femmes. Oui, la Can féminine se joue dès cette fin de semaine, bel et bien au Cameroun. Mais dans quelles conditions ? En 1971, la volonté politique a fait pousser du sol deux stades en moins de deux ans. Depuis 2009, le Cameroun peine à matérialiser ses intentions du PNDIS en réalisations concrètes, même si on claironne que les financements sont déjà trouvés. C’est à grandes sueurs que les choses avancent, à l’image de ce calvaire qu’avait vécu le Christ avant de se retrouver sur une croix. Une croix sur laquelle nos équipes nationales risquent fort de se retrouver parce que sans certitude de remporter les trophées en compétition. Oui, « le Cameroun, c’est le Cameroun », ça va aller !

ATANGANA FOUDA

Dans la meme rubrique

DIXIADES 2014 : LES MEDAILLES DE LA QUATRIEME JOURNEE DE COMPETITION
Publié le : 21-Dec-2014    10:34:12 
JPEG - 36.5 ko
logo
Les « Dixiades 2014 » se poursuivent dans la capitale politique. La liste des médaillés se prolonge. Les régions du Littoral et du Centre sont les plus titrés jusqu’à présent. La suite des résultats avec la quatrième (...)
En savoir +
DIXIADES 2014 : LES RESULTATS DE LA TROISIEME JOURNEE
Publié le : 20-Dec-2014    17:28:26 
Découvrez ci-après les premiers médaillés des "Dixiades 2014" à Yaoundé. Tchadiens, Centrafricains, Congolais, et Gabonais sur le podium, les "Jeux africains de 2015" se préparent ici. Tous les résultats, et des reportages exceptionnels en photo, vidéo (...)
En savoir +
DIXIADES 2014 : CONGOLAIS ET CENTRAFRICAINS MONTENT SUR LE PODIUM A YAOUNDE
Publié le : 19-Dec-2014    11:05:21 
Les délégations étrangères s’illustrent de la plus belle des manières dans les Dixiades 2014. Quatre médailles au compteur du Congo et de la République Centrafricaine, à la remière journée de compétition de la catégorie athlétisme. Le Cameroun n’a pas (...)
En savoir +
Olympisme : Yaoundé sous la flamme des « Dixiades » 2014 !
Publié le : 18-Dec-2014    11:02:51 
C’est le palais des sports de Yaoundé qui a accueilli la cérémonie officielle d’ouverture de la quatrième édition des « Dixiades » le 17 décembre 2014. Ce haut lieu de sport, a recueilli les différentes délégations qui participent à ces quatrièmes jeux (...)
En savoir +
Cameroun : les « dixiades » 2014 plantent le décor des jeux africains de 2015
Publié le : 17-Dec-2014    17:37:28 
A l’occasion de cette première journée des quatrièmes dixiades, et outre le Nord qui a battu l’Adamaoua 3-2, des victoires remarquables ont été enregistrées ailleurs, notamment dans ce volley-ball messieurs, avec le Littoral qui a battu le Sud 3-0. (...)
En savoir +

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1796 Cette semaine : 11133 Ce mois : 51747 Total visiteurs
Hier : 1611 La semaine passée : 11254 Le mois passé : 56262 2634280


© Copyright 2016® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.