Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Sport > → CAN FEMININE : LE NIGERIA VEUT LE TROPHÉE POUR LA HUITIÈME FOIS !

La Coupe d’Afrique des Nations de Football féminin s’appelait Championnat d’Afrique de football féminin lors de la première compétition en 1991. Réservée aux sélections nationales reconnues par la Confédération africaine de football, elle changera de nom avec la décision du Comité exécutif de la CAF du 6 août 1995. Nous en sommes donc à la dixième édition sous cette appellation qui rappelle bien la Coupe d’Afrique des Nations de Football masculin. En prélude à cette dixième édition, notre reporter s’est rendu au Nigeria et nous confirme qu’au pays des Super Falcons, sept fois gagnantes de cette CAN féminine, on en veut encore. Reportage  !

Lagos grouille de monde comme à l’accoutumée. La plus grande ville du continent africain, avec ses 22 millions d’habitants (l’équivalent de la population totale du Cameroun), vaque de jour comme de nuit à ses activités industrielles et commerciales. C’est l’un des plus grands ports d’Afrique, et il est normal qu’ici le business soit en vedette. Mais on a aussi le temps de penser au soccer, de scruter l’horizon de la dixième Coupe d’Afrique des Nations de Football féminin. Boniface Tina Nso est chauffeur de taxi dans Ikeja, une partie de Lago  : « Parlant du football féminin au Nigeria, les Super Falcons ont été jusqu’ici une équipe formidable, ayant remporté plusieurs tournoi déjà. Pour cela, nous espérons qu’elles vont encore relever le défit. Nous nous attendons à remporter cette coupe encore, comme Champion d’Afrique. »

Boniface vient de prendre son petit déjeuner à la gare routière de 7 and 8 Junction. Et ils sont nombreux ici qui affirment que le football est un facteur d’unité nation le : « Nous pouvons avoir des problèmes nationaux. Mais aussitôt que le football commence, tous ces problèmes disparaissent. Tout le monde attend impatiemment ce moment, pour que le Nigeria refasse surface en remportant la Coupe. »

La première puissance économique du continent fait partie des huit nations africaines en compétition dans les deux villes camerounaises, que sont Yaoundé dans le Centre et Limbe dans le Sud-ouest. A Lagos, nombre de Nigérians ont une fierté pour leur football féminin, sinon plus, du moins autant que pour leur football masculin. Michael Afalabi, est père de sept enfants et agent de sécurité : « Ils sont semblables. Les hommes et les femmes sont semblables au football. Vous ne pouvez pas déterminer si ce sont les femmes ou pas sur l’air de jeu. Elles jouent bien. » Et le compagnon de l’agent de sécurité d’ajouter : « Elles nous donnent la joie. Nous sommes le géant d’Afrique. Tout pays qui voudrait jouer contre le Nigeria, doit s’attendre à rencontrer nos filles sur le chemin, par ce qu’elles jouent très bien. Je suis impressionné par leur excellent travail. »

Le magicien du football nigérian des années 90, la légende Jay-Jay Okocha, affirme depuis un hôtel à Ikeja, que le football féminin a beaucoup évolué en Afrique ces dernières années, malgré le fait que certains hommes ont encore les anciennes mentalités au sujet des femmes et du football :

« Bien, je pense que le football féminin se développe très vite. Et les filles jouent très bien dans certains pays. Même ici au Nigeria, les filles ont récemment été meilleures que les garçons. Alors, c’est le moment de les encourager, parce que parfois, elles doivent trop se dépenser pour être capables de remporter les grandes compétitions. »

Les Super Falcons ont remporté sept fois sur neuf la finale de la CAN féminine, tandis que la Guinée équatoriale l’a remportée les deux autres fois. Cette performance nigériane qui prendra des années pour être battue, semble être un réel motif de fierté nationale, dans ce pays de 175 millions d’habitants qui travaillent dur pour mettre un terme à l’affaiblissement de la monnaie nationale, et qui doivent braver la peur de l’insécurité, aggravée par les terroristes de Boko Haram dans le Nord.

Henri FOTSO Envoyé Spécial à Lagos

Dans la meme rubrique

CAMEROUN : LE GAZON DE NOS NOUVEAUX STADES DE FOOTBALL EN DANGER
Publié le : 19-Jan-2019    13:24:36 
JPEG - 297.1 ko
logo
Avec près de 20 nouveaux stades de football déjà opérationnels pour certains, comme ceux de Limbe, Buea, Bafoussam et Yaoundé, qui seront à la disposition des footballeurs camerounais pour les années à venir, nous nous interrogeons sur l’entretien des (...)
En savoir +
CAMEROUN : DES FEMMES QUI SE PASSIONNENT DU FOOT
Publié le : 15-Jun-2017    14:59:53 
JPEG - 316.6 ko
logo
L’une est quinquagénaire, l’autre est quadragénaire. Ce sont deux femmes camerounaises qui n’ont vécu et ne vivent que pour le foot : le football féminin. Elles sont encore plus déterminées d’autant plus que les Lionnes Indomptables par leurs prouesses (...)
En savoir +
CAN 2017 : LA CAF SATISFAITE DE L’ARBITRAGE ET DE L’AFFLUENCE !
Publié le : 01-Feb-2017    11:50:16 
JPEG - 51.7 ko
logo
La sortie prématurée du Gabon de la 31ème Coupe d’Afrique des Nations de Football, ainsi que le climat politico-économique de ce pays hôte, ont suscité de réelles appréhensions sur le côté populaire de la compétition. Voici le point que fait la CAF de (...)
En savoir +
CAN 2017 : LE GARDIEN GABONAIS VOULAIT MARABOUTER LE CAMEROUN ?
Publié le : 23-Jan-2017    13:35:28 
JPEG - 63.1 ko
logo
Avant le début du troisième match qualificatif pour les quarts de finale de la CAN 2017 dans la poule A de Libreville dimanche 22 janvier, le goal kipper des Panthères du Gabon a violé la cage du goal kipper des Lions indomptables. Une action perçue (...)
En savoir +
CAN 2017 : LE CAMEROUN TRÔNE A LA TETE DE LA POULE A, MAIS…
Publié le : 20-Jan-2017    17:26:08 
JPEG - 78 ko
logo
Ce dimanche 22 janvier 2017, ça passe ou ça casse au Stade de l’amitié à Libreville au Gabon. Si ça passe pour le Cameroun, ça casse pour le Gabon. Si ça passe le Gabon, ça casse pour le Cameroun. Pour que ça passe pour les deux pays frères opposés, il (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 921 Cette semaine : 14297 Ce mois : 54462 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630351


© Copyright 2016® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.