Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Sport > → CAN 2017 : LA FETE DU FOOTBALL AFRICAIN BAT SON PLEIN

Ils sont venus de différents pays d’Afrique et du monde. Libreville a subitement vu sa population croître. C’est le cas pour les trois autres villes gabonaises qui accueillent les rencontres de : Oyem, Franceville, et Port-Gentil. Les services de sécurité, les agents et autres volontaires de la Confédération Africaine de Football (CAF) s’efforcent depuis quelques jours à contenir ce beau monde. Stephen Pango Pango est de ce personnel d’accueil : «  En réalité, certains sont un peu sceptiques pour la réalisation de cette CAN. Mais pour le moment tout va bien. Mais il y a de l’engouement. C’est vrai que ce n’est pas comme en 2012. On estime que tout ira bien, et que la CAN va bien se dérouler. »

C’est l’occasion pour de nombreuses entreprises de prospérer, en particulier dans le secteur de la téléphonie mobile où une carte SIM est vendue à 1000 francs CFA, c’est-à-dire 1,52 euros, soit dix fois plus cher qu’au Cameroun voisin. Landry Eteka est fier de son activité en tant qu’agent commercial des télécoms, même s’il observe que de nombreux Gabonais étaient sceptiques quant aux chances de succès dans l’organisation de cette compétition : « Nous sommes très contents, pourvu que la fête soit belle aussi, qu’il n’y ait pas de déception pour nos joueurs et nos équipes jusqu’à la fin » En effet, l’ombre de la dernière élection présidentielle marquée par la violence ne semble pas se dissiper au Gabon. Oumar, taximan, dit que l’excitation autour de cette compétition a été tardive et est loin d’atteindre celle de 2012. Le transporteur craint que certains matches ne se jouent dans des stades presque vides, l’opposition continuant de lancer en sourdine des appels au boycott : « Tu sais, avec les élections qui viennent de passer là, certains sont contents et d’autres ne sont pas contents. Il y en a qui disent qu’ils n’y auront pas au stade. »

Quoi qu’il en soit, les supporters des équipes sont plus enthousiastes les un plus que d’autres. Certains soutiennent leurs pays d’origine, d’autres montrent leur sympathie pour les joueurs ou les entraîneurs. Simon, de nationalité polonaise, vient d’Angleterre pour vivre le football africain en direct, voir le continent noir, et suivre fidèlement son compatriote Henry Kasperzack, entraîneur de l’équipe tunisienne qu’il souhaite voir remporter la compétition, même si la Tunisie aura été la première équipe défaite dans ce tournoi en encaissant 2 buts sans en marquer face au Sénégal lors de sa première confrontation.

Il en va de même pour Alain Noe, un Camerounais qui croit toujours en l’équipe nationale de son pays : les Lions indomptables. Alain Noe déclare que la CAN est un bon moment pour que l’Afrique remplace les larmes par le rire et la joie de vivre : « Les soucis, nous les avons au Gabon, au Cameroun… Boko Haram nous menace. Et puis on a un problème interne avec les anglophones, qui sont nos frères et qui veulent aujourd’hui partir. On a des problèmes sociaux de tous les jours : l’eau, l’électricité, le bien être… On a la Centrafrique avec cette guerre qui ne finit pas. Même en Côte d’Ivoire où l’on pensait avoir la stabilité, on a des mouvements de militaire. Malgré tout cela, que les talents africains nous fassent oublier un peu ces moments de l’Afrique qui pleure, pour que l’Afrique se réjouisse et rit le temps d’une coupe d’Afrique. C’est pour cela que nous sommes là ! » Les premières journées de la CAN 2017 ont impressionné à leurs débuts par des matches nuls, avant que le Sénégal n’ouvre contre la Tunisie (2-0) la série des victoires, suivi de celle de la RDC sur le Maroc (1-0), et du Ghana sur le l’Ouganda (1-0).

Henri FOTSO Envoyé Spécial à Libreville

Dans la meme rubrique

28ème édition de la Can : la Zambie dans l’annal des grands champions !
Publié le : 14-Feb-2012    16:58:13 
JPEG - 16 ko
logo
Les chipolopolo de Zambie ont remporté la 28ème édition de la plus grande compétition de football en Afrique face à l’impressionnante équipe de Côte D’Ivoire restée invincible jusque là. Le score resté vierge, zéro but partout au terme des 120 minutes, il (...)
En savoir +
Crise ouverte dans l’Union de Douala, Faustin Domkeu annonce sa démission.
Publié le : 23-Nov-2011    15:49:14 
JPEG - 3.8 ko
Faustin DOMKEU
logo
Dimanche 20 Novembre, 14h. Aux abords de la salle des cérémonies de l’Eglise Njo Njo prévue pour l’assemblée générale ordinaire de l’Union Sportive de Douala, ça bouge. Les forces de l’ordre sont présentes, les portes de la salle restent fermées. Il n’y (...)
En savoir +
L’aeroport International de Douala retrouve la lumière
Publié le : 04-Oct-2011    15:15:00 
Les usagers de l’axe Marché des Fleurs - Aéroport International de Douala peuvent désormais voir au loin les guet-apens tendus par les malfrats qui peuplent, la nuit tombée, le boulevard. Les reverbères sont en effet de retour sur cette route depuis (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1785 Cette semaine : 11122 Ce mois : 51736 Total visiteurs
Hier : 1611 La semaine passée : 11254 Le mois passé : 56262 2634269


© Copyright 2017® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.