Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Sport > → CAN 2015 : PARI REUSSI POUR LA GUINEE EQUATORIALE

Au départ, tout portait à croire que la CAN ne se tiendrait pas en 2015. Du moins pas à la date initialement prévue. Face à la grande menace qui décimait des milliers de personnes sur le continent, notamment en Afrique de l’Ouest, le Maroc qui devait organiser la CAN 2015, désista à la dernière minute. Le virus de la fièvre hémorragique Ebola effrayait les grandes puissances, les grandes royautés mais pas le petit pays : la Guinée équatoriale.

28.050 km2 de superficie, seulement près de 1.700.000 habitants, la petite Guinée équatoriale n’avait jamais organisé seule une CAN. Elle l’avait co-organisé avec le Gabon en 2012. Beaucoup de défis se présentaient désormais à elle. Des défis, tant sur le plan infrastructurel, sanitaire que sécuritaire.

La Guinée équatoriale considérée comme un eldorado en Afrique centrale, sa croissance économique y est pour beaucoup liée à la manne pétrolière. Et avec l’organisation de la CAN, le pays devait faire face à l’arrivée d’un flux massif de supporters qui auraient pour ambition de ne plus sortir du territoire. Devant ce défi, les conditions d’obtention du visa avaient été endurcies. Il aura fallu par exemple attendre la veille de l’ouverture de la CAN pour délivrer le précieux sésame à certains.

Au-delà de l’immigration clandestine, le pays devait faire face au virus Ebola qui sévit encore en Afrique de l’ouest. Mais le président Teodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO, rassura lors du tirage au sort des matches de la CAN, le 3 décembre 2014 : « le gouvernement de la Guinée équatoriale avait pris des mesures de prévention, comme la création d’un comité de lutte contre le virus Ebola. Les mesures continuent et aucun cas n’a été enregistré dans notre pays. Au cas où une personne présentant des symptômes arrive, nous devons prendre les mesures nécessaires pour traiter cette personne et pour éviter une éventuelle transmission  ».

En outre 15 médecins égyptiens furent reçus par le deuxième vice-président du pays, Lucas NGUEMA, le 10 janvier 2015. Ces médecins vont collaborer avec le comité technique national pour la surveillance et le contrôle du virus Ebola, lors de la CAN. Pour la Guinée équatoriale, une maladie ne doit pas empêcher la tenue d’une aussi grande fête de sport. Et tout est mis en œuvre pour éviter tout cas d’Ebola et toute transmission sur le territoire équato-guinéen. Des tests sont systématiquement faits à l’entrée des stades et aux frontières. Et tout est prévu pour une prise en charge rapide et appropriée des cas éventuels.

A coté d’Ébola, se posait la question de l’accueil, et de la tenue des rencontres sportives. Les faits parlent désormais d’eux-mêmes. En deux mois, la Guinée Equatoriale a réussi le pari de mettre à jour trois stades (Bata, Ebebiyin, Mongomo). A chaque match, les stades sont pleins ou quasi. Une politique bien établie par le comité d’organisation y concourt, avec pour cheville ouvrière la Fédération équato-guinéenne de football (Feguifoot), en liaison avec la présidence de la République. Le prix des tickets est descendu jusqu’à 500 Fcfa pour ces démunis qu’on veut voir de la fête du ballon rond, pour une Afrique plus reluisante. La Guinée Equatoriale dispose également d’un réseau d’infrastructures ultra modernes que sont les routes, hôtels, aéroports, pour accueillir les délégations sportives et autres fans de football.

Toute organisation humaine n’étant pas parfaite, l’organisation de la CAN 2015 en connait certainement. Cependant, le spectacle offert jusqu’ici lors des matches ne permet pas au simple spectateur de s’en apercevoir. D’où ces avalanches de joies dans les quatre stades, aux quatre coins du pays, de l’Afrique et du monde par la magie de la radio et de la télévision. La petite Guinée Equatoriale aura donc montré sa grandeur en organisant la CAN 2015. En surmontant tous les défis qui se présentaient à elle, sécurité, santé, accueil, cette Guinée aura montré qu’elle est capable. Elle sera même allée au-delà : le Nzalang nacional, éliminé lors de la phase qualificative, aura été le premier pays qualifié pour les quarts de finale avec une équipe reformée en deux mois et un entraineur qui est arrivé à quelques jours de la compétition. La Guinée équatoriale, un exemple à suivre à plus d’un titre. Tout au moins lors des jeux africains de juin prochain au Congo-Brazzaville ou pour la CAN féminine 2016 au Cameroun.

JUDITH CECILE NGO KAM

Dans la meme rubrique

CAMEROUN : LE MUSICIEN NJOHREUR LANCE SON FILS DANS LE FOOTBALL
Publié le : 18-Jul-2015    20:30:24 
JPEG - 38.3 ko
logo
C’est un adolescent qui a la particularité d’être le fils d’une vedette de la chanson camerounaise : Njohreur, qu’on ne présente plus.
En savoir +
FOOTBALL : BOTAFOGO FC ET UNION SPORTIVE DE DOUALA FC SE DISENT LA VERITE
Publié le : 18-Jul-2015    18:49:13 
JPEG - 60.8 ko
logo
Ce dimanche 19 juillet verra gronder le Stade omnisports de Douala. Et pour cause : un derby urbain entre Union sportive de Douala FC et Botafogo FC. Une rencontre que la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) nomme « Top Match » (...)
En savoir +
CAN 2017 : LA DÉMOTIVATION SPORTIVE ENVAHIT LE PUBLIC CAMEROUNAIS
Publié le : 15-Jun-2015    10:37:53 
JPEG - 59.3 ko
logo
Le match Cameroun – Mauritanie comptant pour la première journée des éliminatoires de la Can 2017 s’est joué au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé dans un contexte démotivé. Le public est arrivé après de début de la rencontre, mais est resté (...)
En savoir +
CAN 2015 : CHRONIQUE D’UNE ELIMINATION CAUCHEMARDESQUE POUR LES CAMEROUNAIS
Publié le : 03-Jun-2015    13:55:00 
JPEG - 71.5 ko
logo
Le réveil est brutal ce 29 janvier 2015. Les camerounais de la capitale économique du Cameroun n’en reviennent toujours pas. Les lions indomptables se sont faits éliminés de la compétition par les éléphants de Côte d’ivoire. Le score enregistré la (...)
En savoir +
DIXIADES 2014 : EXIT YAOUNDÉ, BIENVENUE A EBOLOWA 2015
Publié le : 21-Dec-2014    22:19:14 
JPEG - 36.3 ko
logo
La nuit est à peine tombée. Les lumières sont multicolores. Les décibels sont à la mesure de l’espace de l’Hôtel de ville de Yaoundé. Ministres, sportifs, et fans du mouvement olympique manifestent ça et là. Ils viennent du Cameroun et de six autres pays (...)
En savoir +

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1776 Cette semaine : 11113 Ce mois : 51727 Total visiteurs
Hier : 1611 La semaine passée : 11254 Le mois passé : 56262 2634260


© Copyright 2015® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.