Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Politique > → CAMEROUN : LE MANIDEM APPELLE AU REPORT DES ELECTIONS 2018 !

Des hommes et des femmes politiques, des journalistes et un artiste, voilà les personnalités mobilisées vendredi 26 janvier dernier au quartier Bonadibong à Douala, pour la rentrée politique du Manidem, membre d’une alliance de trois partis politiques. !

« Aujourd’hui les Kamerunais sont inquiets. C’est incontestable. La crise anglophone stresse tout le Kamerun. Comment peut-on donc courir, les yeux fermés, vers des élections, certes légitimes, mais, à notre sens, en déphasage avec la situation de notre pays ? » C’est en ces termes que s’exprimait vendredi soir le Coordonnateur du Comité de Réorganisation du Manidem (Mouvement pour la nouvelle indépendance et la démocratie), Anicet Ekane. Face à des journalistes et des invités d’autres partis dont le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) de Paul Biya, la plus haute voix du Manidem a souligné que : « Dans les villes et villages de la zone anglophone, des Kamerunais souffrent, des Kamerunais meurent, des soldats et autres membres des forces de sécurité sont assassinés. » Anicet Ekane tenait ces propos au bout d’une semaine pendant de laquelle les sécessionnistes sont montés d’un cran dans leur offensive contre le dispositif sécuritaire déployé dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun. La montée en puissance des sécessionnistes a en effet été marquée par l’usage, pour la première fois, des mines dont l’une a explosé au passage d’un camion du Bataillon d’intervention rapide (BIR), faisant des blessés militaires dans la région du sud-ouest.

Le Coordonnateur du Manidem affirme encore : « Pour nous, la priorité c’est le problème anglophone, c’est la résolution globale et durable de la crise anglophone ». Il lance ensuite cet appel : « Occupons-nous, avant tout, du Kamerun, avant de nous occuper de nos promotions et de nos positions de pouvoir. » Le Manidem par la voix de son Coordonnateur appelle alors au report des élections 2018 au Cameroun : « En d’autres termes, la résolution de la crise anglophone est bien plus importante que toutes les élections qui s’annoncent. La convocation d’un large dialogue national pour reconstruire notre vivre ensemble est l’étape incontournable. Réconcilier le Kamerun avec son Histoire patriotique, voilà l’enjeu. »

Cette sortie du Manidem marquait de fait la rentrée politique 2018 d’une alliance de trois partis politiques d’opposition : le Mouvement citoyen (Moci), le Front progressiste et panafricaniste (Ffp) et bien sûr le Manidem. On se souvient que dans son discours à la nation, discours de fin d’année le 31 décembre 2017 dernier, le président Biya avait lancé que «  2018 sera une année électorale au Cameroun ». Et depuis cette annonce, force est de constater la fébrilité qui gagne chaque jour un peu plus l’arène politique camerounaise, avec des opérations de charmes çà et là, tant des opposants et soi-disant opposants que des militants peu ou prou sincères du parti au pouvoir. Et c’est en considérant l’enjeu sus-évoqué de la crise anglophone qu’Anicet Ekane martèle : « Cette crise est faite du mal vivre général dans cette zone, de frustrations, d’opportunisme politique, et aussi de manipulations sécessionnistes. Elle est, en fait, la manifestation spécifique des problèmes de toutes nos régions, sans exclusive. La crise anglophone est donc la crise du Kamerun. »

La partie conviviale de cette rentrée politique a été conclue par vingt minutes de spectacle offert par Le Journaliste qui chante et enchante, de son nom de journaliste Henri FOTSO, invité spécial des organisateurs. L’artiste a alors extrait de son riche répertoire et exécuté, sur des pas de danse tantôt posés tant enlevés, trois chansons emblématiques qui collaient bien à la circonstance : Afrika, Cameroon my fatherland et Megabeu intelligent !

TASOUOP YOUOVOP

Dans la meme rubrique

L’ARMEE CONGOLAISE CONFIRME LA MORT DU CHEF DES REBELLES FDLR EN RDC
Publié le : 18-Sep-2019    22:22:26 
JPEG - 78.7 ko
logo
Les autorités militaires ont confirmé la mort du chef des rebelles FDLR Sylvestre Mudacuruma et de plusieurs de ses proches lieutenants.
En savoir +
RDC : L’EMBARRASSANTE AFFAIRE DES 15 MILLIONS DE DOLLARS
Publié le : 16-Sep-2019    23:45:40 
JPEG - 22.8 ko
logo
Pour son implication présumée dans la disparition d’environ 15 millions de dollars des caisses de l’Etat, Vital Kamerhe apparaît désormais comme un handicap pour le président congolais.
En savoir +
LA PLUIE PROROGE L’ETAT D’URGENCE AU TCHAD
Publié le : 11-Sep-2019    23:03:20 
JPEG - 39.6 ko
logo
L’état d’urgence est prorogé de quatre mois dans trois régions du Tchad en proie à des conflits intercommunautaires : le Tibesti, le Sila et le Ouaddaï... à cause des intempéries.
En savoir +
MARTIAL BISSOG : « JE CONVOQUE UNE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE CAMEROUN »
Publié le : 19-Jun-2019    00:02:52 
JPEG - 52.5 ko
logo
Il est l’un des rares auteurs camerounais de « best-sellers » : « L’Afrique et son cancer du colon » sorti aux Editions Doxa en France le 1er septembre 2015. Son jeune âge est le paradoxe de ses grandes ambitions dans un petit où le rêve fout le camp, (...)
En savoir +
JEAN MARC NGOSS : « JE SUIS LE PROCHAIN CHEF D’ETAT DU CAMEROUN »
Publié le : 06-Jun-2019    00:26:33 
JPEG - 94.8 ko
logo
Le leader du Parti de l’Esprit d’avril 48, Jean Marc Ngoss annonce qu’il est le troisième Chef d’Etat du Cameroun, le successeur de Paul Biya. Dans la pure tradition africaine, et dans son antre de Mpodol dans la capitale économique du Cameroun, (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 620 Cette semaine : 14065 Ce mois : 54230 Total visiteurs
Hier : 613 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630119


© Copyright 2018® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.