Document sans nom Document sans nom
Slider Kit > Image fx add-on
JPEG - 50.8 ko
JPEG - 246.9 ko
logo
JPEG - 239.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
logo
JPEG - 42.9 ko
entete
Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Historique Présentation Nos produits Notre réseau Espace client
Flash news

CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

200 F.CFA (0,30 EUROS) : ACHETEZ UNE CHANSON CI-DESSUS DANS "ESPACE CLIENT".

◊  ACTUALITE > Société > → CAMEROUN : LA POLYCLINIQUE IDIMED DE DOUALA FAIT AVANCER L’ORTHOPEDIE

Marcus Téné a abandonné les béquilles grâce à la chirurgie orthopédique

La prise en charge efficace des enfants qui naissent avec des pieds bots ou pieds mal formés, des personnes qui souffrent des séquelles post-traumatiques et même de dégénérescence osseuse, bref, des maladies des os et des ligaments, s’arrime désormais à la modernité au Cameroun, grâce au nouveau programme de la polyclinique IDIMED à Douala .

Marcus Téné, 61 ans, ancien policier, souffrait d’une arthrose à la hanche, due à ses années de métiers pour la plupart de temps en station debout. Pendant huit ans, il ne marchait plus que sur les béquilles. Fort heureusement, le sexagénaire vient d’être délivré par une équipe médicale logée au sein de la Polyclinique IDIMED à Douala – Bonapriso. Marcus Téné marche désormais sans béquille. Il a même retrouvé sa vivacité et pratique le sport de maintien tous les matins sur plusieurs kilomètres dans la ville aux sept collines qu’est Yaoundé. Les dieux de la chirurgie orthopédique l’ont touché. Ils ont pour noms : Dr Thomas Kana, médecin anesthésiste, Dr Martin Tsemzeng, médecin chirurgien, et Dr Alessandro Pedron, médecin prothésiste, soit deux Camerounais et un Italien. Les trois hommes exercent normalement en Europe, mais ils prennent désormais le plaisir d’officier sur programme au Cameroun. Ils ont remplacé avec succès les bouts osseux de la hanche de l’ancien policier, avec des prothèses issues de la dernière technologie. Et le processus paraissait comme de la sorcellerie aux yeux de Marcus Téné qui les voyait travailler sur son corps. Mais Dr Kana explique : « L’avantage de tout ce travail, c’est qu’une anesthésie sélective permet au malade d’être debout dès le lendemain de son opération. Il pourrait même être debout le même jour. Mais ils sont tous debout le lendemain. »

UNE CHIRURGIE POINTUE …

Les trois médecins prennent en charge des pathologies qui génèrent des douleurs aux articulations. En quarante-huit heures à la Polyclinique IDIMED, ils ont réussi trois implants du genou et deux de la hanche, parmi lesquelles une ankylose à la naissance, c’est-à-dire une hanche complètement bloquée depuis la naissance. Dr Martin Tsemzeng souligne qu’il y a des enfants qui naissent avec des pieds bots, c’est-à-dire avec une mal formation des pieds : «  On voit les pieds complètement retournés vers l’intérieur. Il y a aussi des maladies dégénératives dont l’arthrose de la hanche, l’arthrose du genou, et l’arthrose de l’épaule. Quand elle est à un stade très avancé, où les soins du rhumatologue ne donnent plus du bon résultat, il faut passer à une chirurgie de remplacement. Cette chirurgie de remplacement est la chirurgie orthopédique. » Son collègue Dr Kana poursuit qu’on peut aussi avoir mal, même sans avoir un traumatisme : « Et si les corrections ne sont pas faites par le rhumatologue, ou par le neurologue, précise-t-il, on peut être obligé de faire une correction chirurgicale de réhabilitation. Cela requiert une certaine technicité avec la mise en place des prothèses ».

Si la traumatologie prévoit donc de résoudre les problèmes liés aux traumatismes articulaires ou aux traumatismes osseux, tout ce qui est au-delà du traumatisme devient alors orthopédique. C’est-à-dire que l’orthopédiste doit intervenir pour corriger les déformations ou annihiler les douleurs. Ainsi existe-t-il des déformations angulaires et des déformations de vice de rotation, avec des sujets qui ont les pieds retournés vers l’intérieur, ou avec les pieds en X, autrement dits déformations dans l’axe, et qui appellent un redressement.

L’opération étant d’abord et surtout pour faire disparaître les douleurs, des douleurs parfois humainement inacceptables, les médecins affirment ne passer à la chirurgie de remplacement des ligaments ou des articulations que lorsqu’on n’a pas réussi à calmer la douleur. Avec leurs prouesses technologiques et sanitaires, Drs. Kana, Tsemzeng et Pedron estiment qu’ils ne voudraient plus que quelqu’un meurt sur la table d’opération au Cameroun. Dr Kana mentionne : « L’opération se fait dans des conditions d’hygiène. Car en orthopédie, en matière prothétique, la moindre infection est catastrophique pour le patient, la moindre erreur du point de vue anesthésique est catastrophique pour le patient. Il ne faudrait pas qu’au lieu d’être une opportunité, ça devient un pavé dans la marre. »

Mais les médecins précisent que la résolution des problèmes traumatiques et de douleurs ne se passent nécessairement pas par l’opération. On peut aussi procéder par des infiltrations, par la physiothérapie ou par la kinésithérapie. Les infiltrations lombaires, également nommées infiltrations épidurales, sont fréquemment utilisées pour aider à soulager les douleurs lombaires, sciatiques et les cruralgies persistantes. De plus en plus précises grâce au guidage de l’imagerie médicale, leur efficacité est cependant inconstante. Quant à la physiothérapie, elle consiste à améliorer la santé physique et de rétablir la motricité par des moyens physiques, et sans médicament, alors que la kinésithérapie procède par le massage et de la rééducation par le mouvement. Toutes choses qui permettent de traiter des troubles fonctionnels de différentes natures dont les troubles musculaires, respiratoires, ostéo-articulaires, neurologiques, et cardio-vasculaires. Cependant, le kinésithérapeute peut avoir recours à la "physiothérapie" pour atteindre ses objectifs, c’est-à-dire à l’utilisation dans un but thérapeutique d’agents physiques tels que l’eau (hydrothérapie), l’électricité (électrothérapie), la chaleur (thermothérapie), le froid (cryothérapie), la lumière (luminothérapie).

JPEG - 73.8 ko
logo

De gauche à droite : Dr Thomas Kana, Dr Martin Tsemzeng, et Dr Alessandro Pedron.

… UN AVANTAGE DE COÜT

Dans le domaine de l’orthopédie et de la traumatologie, notamment des séquelles de la traumatologie aigue, la direction générale de la Polyclinique IDIMED, à travers Docteur Fokoua, voudrait par l’expertise du trio Kana, Tsemzeng et Pedron répondre à une demande qui est assez élevée, en réduisant les coûts auxquels feraient face les patients en cas d’évacuation à l’étranger. En clair, les vices de rotation, angulaires, et déformations, qui compromettaient la vie des individus trouvent désormais une prise en charge locale grâce au plateau technique nouveau et ultra moderne de la Polyclinique IDIMED : «  La polyclinique a donc mis à jour son plateau technique en le dotant d’équipements nécessaires et suffisants pour faire ce genre de travail. Maintenant, l’équipe s’est engagée à pérenniser son initiative. Elle a pensé à la formation tant du point de vue anesthésique, que du point de vue chirurgie  », rappelle Dr Kana. Le devis de l’évacuation pour opération orthopédique de Marcus Téné en Europe avait été évalué à 23 millions de francs Cfa. Grâce à l’équipe des missionnaires de la Polyclinique IDIMED, le coût a été divisé par presque cinq.

Henri FOTSO

Dans la meme rubrique

LUTTE CONTRE LA PAUVRETE PAR LE RECYCLAGE INFORMEL DES LINGES A DOUALA
Publié le : 20-Sep-2019    14:03:58 
JPEG - 88.7 ko
logo
Elles tirent l’essentiel de leurs revenus d’une activité peu ordinaire : le recyclage informel des linges. Les linges recyclés proviennent pour l’essentiel d’une décharge de la ville de Douala.Voyage au cœur d’une filière économique peu (...)
En savoir +
CAMEROUN : LES PÈLERINS D’HIPPOCRATE LANCENT UN ASSAUT CONTRE LA HERNIE
Publié le : 24-May-2019    09:15:51 
JPEG - 115 ko
logo
Le constat est fait par les Pèlerins d’Hippocrate, une association de médecins de l’Hôpital Général de Douala : il y a une flambée de hernies dans le département du Nkam, sur le littoral camerounais. Pour cela, ils viennent d’opérer une descente sur le (...)
En savoir +
CAMEROUN : LES PYGMEES BAKA DE MINDOUROU VICTIMES DU DEVELOPPEMENT
Publié le : 10-Apr-2019    10:28:13 
JPEG - 64.4 ko
logo
Les Baka sont avec les Bikélé, les Badjoué et les Kaka les ethnies autochtones de l’Arrondissement du Dja, encore connu sous le nom d’arrondissement de Mindourou dans le département du Haut-Nyong, région de l’est du Cameroun. Leur état de santé devient (...)
En savoir +
CAMEROUN : PLUS DE 6000 ENFANTS DÉPLACÉS DANS LE MOUNGO
Publié le : 15-Mar-2019    08:51:45 
JPEG - 139.8 ko
logo
Alors que la pression internationale s’alourdit sur le régime en place à Yaoundé pour une solution viable et durable à la crise anglophone, la guerre se poursuit dans le Cameroun anglophone et la pression des déplacés internes pèse sur la partie (...)
En savoir +
CAMEROUN : LES CONSEILS D’UN MÉDECIN DU SOMMEIL
Publié le : 04-Feb-2019    11:39:20 
JPEG - 52.2 ko
logo
Morts dans le sommeil. Ronflements exagérés pendant le sommeil. Déplacements inconscients, parfois au-delà du lit, pendant le sommeil. Violence contre son conjoint pendant le sommeil. Des cris ou des pleurs pendant le sommeil. Bref, de nombreuses (...)
En savoir +

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Exclusivité
JPEG - 93.2 ko
CLICHES DU PARTI DE L’ESPRIT D’AVRIL 48
En savoir +
Hacked By Gezah
JPEG - 55.1 ko
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
Visionner l'album
ECOUTER AIC Slider Kit > Menus
  • Le Journal audio

    L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE RÉDACTION

    Ecouter +
  • Mémoire de chez nous

    LE MAGAZINE RADIO DE LA REDACTION

    Ecouter +
  • Hit music

    HIT PARADE MUSICAL DU KMER

    Ecouter +
Document sans nom
COMPTEUR
DE
VISITES
Aujourd'hui : 1006 Cette semaine : 14382 Ce mois : 54547 Total visiteurs
Hier : 796 La semaine passée : 18430 Le mois passé : 65043 2630436


© Copyright 2019® AIC - Agence Africaine d'Information et de Communication. Tous droits réservés.